Actualités
19:20 6 juillet 2011 | mise à jour le: 6 juillet 2011 à 19:20 temps de lecture: 3 minutes

Le tapis rouge pour le Tour CIBC Charles-Bruneau

La majorité des enfants traités au Centre de cancérologie Charles-Bruneau proviennent de l’extérieur de Montréal et c’est pourquoi les cyclistes du 16e Tour CIBC Charles-Bruneau reçoivent un accueil si chaleureux partout où ils passent. Aujourd’hui, c’est au tour de la Côte-de-Beaupré et de Québec de saluer les efforts de ceux qui tentent d’amasser plus de 1,6 million $ afin de procurer aux enfants atteints de cancer les meilleures chances de guérison.

Partis hier matin du quai de Tadoussac, les 25 cyclistes poursuivent leur randonnée de 700 km à vélo qui les mèneront jusqu’à Montréal, vendredi.

Le Tour a fait une escale pour se ravitailler, ce midi, au gymnase de Saint-Ferréol-les-Neiges. Le maire de la municipalité, Germain Tremblay, a remercié les gens du Tour pour avoir choisi d’y faire un arrêt et a rappelé que Saint-Ferréol-les-Neiges appuie la cause de la Fondation.

Le Tour doit effectuer une pause au Parc de la Chute-Montmorency, après avoir longé l’avenue Royale, pour ensuite conclure sa journée au parc Roland-Beaudin, à Sainte-Foy.

«L’accueil que nous recevons partout est extraordinaire. Des enfants qui ont fait de collectes de fonds nous remettent des chèques et les municipalités nous donnent un bel appui», affirme le porte-parole de la Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau et chef d’antenne au Réseau TVA, Pierre Bruneau.

Des côtes exigeantes

Malgré ses 58 ans bien sonnés, M. Bruneau affiche une forme impeccable. Il a toutefois trouvé les côtes de la région de Baie-Saint-Paul passablement pénibles.

«En plus, après avoir franchi une vingtaine de kilomètres après Baie-Saint-Paul, j’ai dû revenir sur mes pas pour accorder une entrevue à la télé de Charlevoix. Une chance que je n’ai pas eu à me retaper les côtés», confie Pierre Bruneau avec humour.

Pour Pierre Bruneau, l’engouement que suscite l’événement cycliste de la Fondation n’a d’égal que la passion qui habite chacun des participants au sein des pelotons.

Le jumelage de cœur

Pendant ces quatre jours, des enfants atteints de cancer encourageront les cyclistes à leur façon grâce au jumelage de cœur. Cette initiative permet à chaque enfant de voir sa photo placée près du cœur de son cycliste tout au long du parcours. Ce dernier aura la chance de rencontrer son protégé lors de son périple à vélo.

Arborant la photo de son fils Charles, décédé en 1988, à l’âge de 12 ans, le populaire chef d’antenne de TVA a précisé que, cette année, 1 M$ allaient être versés pour le Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke afin d’aménager une aire de traitement pour les enfants atteints de cancer. L’an prochain, la Fondation a le Centre hospitalier universitaire de Québec dans sa mire afin d’améliorer les soins dispensés aux jeunes.

Un établissement majeur

Considéré comme un des cinq plus importants établissements du genre en Amérique du Nord, le Centre de cancérologie Charles-Bruneau reçoit 1500 enfants qui souffrent d’un cancer provenant du Québec, de l’Ontario et des Maritimes. Chaque année, 300 nouveaux cas sont traités. Le taux de guérison est passé de 35 à 85 % depuis 1988, en raison de l’amélioration de la façon d’appliquer les traitements. La Fondation a recueilli plus de 40 M$ qui ont servi notamment à ériger deux pavillons à l’Hôpital Sainte-Justine de Montréal.

Pour plus de renseignements, consultez le site Internet http://www.charlesbruneau.qc.ca/tour-cibc.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *