Actualités
12:35 3 mai 2018 | mise à jour le: 3 mai 2018 à 12:35 temps de lecture: 2 minutes

Hausse constante de la valeur des terres agricoles

Financement agricole Canada dévoilait récemment que la valeur moyenne des terres agricoles au Québec était constamment en hausse, ce qui est le signe d’une économie agricole saine et vigoureuse.

«Même si ces chiffres sont séduisants, il faut bien évaluer les risques et les bénéfices avant d’acheter ou louer une terre».

Photo gracieuseté – Développement Côte-de-Beaupré

Au pays, la valeur des terres a augmenté de 8,4% l’an dernier après avoir connu une hausse de 7,9% en 2016. Il est à noter que le prix des terres agricoles peut varier d’une région à l’autre selon plusieurs facteurs et que chaque exploitation agricole est unique.

«Même si ces chiffres sont séduisants, il faut bien évaluer les risques et les bénéfices avant d’acheter ou louer une terre», précise Bianca Cadieux, conseillère à Développement Côte-de-Beaupré. «Sur la Côte, lorsqu’il y a des pourparlers concernant notre banque de terres agricoles, nous utilisons un document publié par le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ)».

Le document dont il est question aide le propriétaire d’un lot à bien évaluer sa terre tout en rassurant l’acheteur ou le locataire. Il s’agit d’un document de base qui permet aux deux parties de faciliter les négociations. La publication du CRAAQ indique certains taux du marché, basé sur les coûts de production. Il faut noter que plusieurs autres éléments entrent en considération pour évaluer une terre, entre autres, sa localisation, son taux de taxation et sa conductivité hydraulique.

Même si le taux de croissance de la valeur de plusieurs terres agricoles a fait un bond au cours des dernières années, il faut demeurer prudent. Le Centre d’études sur les coûts de production en agriculture (CECPA) collabore régulièrement avec les agriculteurs pour qu’ils voient juste dans leurs projections et leurs évaluations. Ils recueillent, auprès d’agriculteurs, des données afin d’établir des coûts spécifiques à une denrée.

La hausse de la valeur des terres agricoles de la Côte-de-Beaupré ne fait pas exception à celle de la moyenne nationale. Elle est le reflet d’un travail constant et d’une étroite collaboration entre les principaux acteurs.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *