Actualités
14:08 23 mai 2018 | mise à jour le: 23 mai 2018 à 14:08 temps de lecture: 3 minutes

Un nouveau moyen de communication entre élus et citoyens

Récemment a eu lieu le lancement d’un budget participatif citoyen dans la Ville de Château-Richer. Pour cette première année, ce sont 25 000$ qui seront octroyés à la réalisation de projets soumis par les citoyens.

Au Québec, peu de villes de moins de 5000 habitants ont mis sur pied le budget participatif citoyen.

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

Avec comme objectif d’atteindre 1% du budget municipal au cours des prochaines années, en plus de créer un volet jeunesse pour les jeunes âgés de 12 à 16 ans, ce projet constitue une première sur la Côte-de-Beaupré et dans la région de Québec.

Ainsi, poursuivant le désir initial de la conseillère municipale Johanne Pageau, tous les citoyens qui ont 17 ans ou plus pourront procéder au dépôt d’un projet qu’ils aimeraient voir se réaliser à Château-Richer. On pourra soumettre les suggestions à l’automne, suite à quoi elles seront analysées par un comité de coordination formé du directeur général, du directeur des travaux publics, de la directrice des loisirs et de deux citoyens.

Le retrait des élus dans les premières étapes du projet est un acte volontaire, pour en préserver le caractère transparent. «On interviendra, au comité municipal pour adopter le projet gagnant. Ce sera notre contribution, mais au-delà de ça, on ne fera pas partie du processus», a tenu bon de préciser Mme Pageau.

De son côté, Jean Robitaille, maire de Château-Richer, estime que le budget participatif citoyen est un bon outil pour atteindre l’un des objectifs mis en place dès son élection il y a six mois, soit de rapprocher les élus de la population.

Un défi de taille

Lors de son allocution, la conseillère municipale s’est désolée des faibles taux de participation dans les villes qui ont déjà instauré le budget participatif citoyen.

Faisant référence à Rimouski et à Saint-Basile-Le-Grand, villes qui intègrent cette démarche, Mme Pageau a énoncé que seulement 2 à 4% de la population prenait part au vote. De son côté, la ville de Nicolet a réussi, l’an dernier, l’exploit d’atteindre le seuil du 10% de participation au choix du projet gagnant.

«Tout le monde a pour objectif d’augmenter le vote et nous aussi. On va faire la publicité nécessaire du projet pour que les gens votent en grand nombre», a-t-elle proposé.

Bien sûr, quelques critères devront être respectés pour que les projets soient examinés. Notamment, il faudra qu’ils soient conformes aux règlements municipaux et qu’ils visent des domaines dans lesquels la Ville est compétente. De plus, ils devront être réalisables sur des terrains ou dans les infrastructures dont la Ville est déjà propriétaire, et ce, sans oublier que l’intérêt du plus grand nombre est primordial.

Annonce à venir

Le dévoilement du projet gagnant aura lieu en décembre 2018, pour finalement être réalisé en 2019.

Le plus gros budget participatif citoyen au monde est détenu par la ville de Paris, qui accorde plus de 100 millions d’euros par an à la réalisation de projets citoyens.

«Aujourd’hui, on va plus loin en voulant augmenter l’intérêt des citoyens de Château-Richer envers leur municipalité grâce au lancement du budget participatif citoyen», a fièrement exprimé le maire, Jean Robitaille

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *