Actualités
00:00 2 février 2018 | mise à jour le: 2 février 2018 à 00:00 temps de lecture: 2 minutes

Des propriétaires s’engagent pour la planète

Depuis 2015, 29 propriétaires se sont engagés au programme de l’Organisme bassin versant Charlevoix-Montmorency (OBV-CM). Cette initiative a permis de protéger une superficie de 324 hectares de milieux humides.

En 2017, sept milieux humides ont été ciblés sur la Côte-de-Beaupré.

Photo gracieuseté

Le projet permet de caractériser et de délimiter des milieux humides forestiers privés. En 2017, sept milieux humides ont été ciblés sur le territoire de la Seigneurie de Beaupré, dans les secteurs de Saint-Tite-des-Caps et de Saint-Ferréol-les-Neiges.

Dans la dernière année, 35 détenteurs de terrains ont été approchés dans le cadre de la démarche de sensibilisation de L’OBV-CM. De ce nombre, neuf propriétaires ont décidé de collaborer au projet. Au total, dix ententes de conservation volontaire en milieux humides ont été signées. Une superficie de 140 hectares, répartie en sept milieux, a fait l’objet d’une déclaration d’intention de conservation.

L’entente n’a aucune valeur légale, mais elle est un engagement moral et volontaire. Le document signé par les propriétaires ne constitue nullement un droit de servitude.

Lors de leurs rencontres, les représentants de l’OBV-CM soumettent quelques recommandations d’aménagement et de protection aux propriétaires. Cela permet de conserver ou d’améliorer la richesse écologique de ces écosystèmes et des habitats fauniques qui leur sont associés.

Les activités de l’OBV-CM se poursuivront en juin, mais aucune nouvelle entente ne sera signée pour le moment.

«Nous désirons nous concentrer sur les 324 hectares de terres humides et suivre l’évolution», conclut le directeur d’OBV-CM, Jean Landry.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *