Actualités
18:17 5 mars 2018 | mise à jour le: 5 mars 2018 à 18:17 temps de lecture: 3 minutes

Un espace commun sur la Côte-de-Beaupré

Le projet en sécurité alimentaire a inauguré son espace commun aux Ressources familiales Côte-de-Beaupré (RFCB).

Les membres du comité du RFCB: Marie-Frédérique Fortin (TAG), Anne-Sophie Sanche (organisatrice communautaire CIUSSS), Natacha Battisti (DG RFCB), Véronique Vézina (Intervenante aux RFCB) et Johanne Blanchet (Ass.Bénévoles et Libre-Espace Orléans).

Photo TC Media – Geoffré Samson

Mis en place grâce à des partenaires importants et impliqués de la région, ce lieu permettra d’offrir un environnement d’échange et sans jugement, dans le but d’y trouver des solutions aux difficultés rencontrées.

Créé dans le respect, tous les organismes qui gravitent autour du RFCB pourront bénéficier de l’espace d’accueil. Les partenaires, dont la Fondation de l’Hôpital Sainte-Anne-de-Beaupré, Libre Espace Côte-de-Beaupré, l’Association Bénévole Côte-de-Beaupré, Tag -Travail de rue, Côte-à-Côte en action, la MRC de la Côte-de-Beaupré ainsi que le CIUSSS de la Capitale-Nationale travailleront de concert pour offrir un gamme de services aux personnes et aux familles.

La responsable du projet est intervenante au RFCB, Véronique Vézina, explique que la clientèle est composée en majorité d’enfants, 25% des bénéficiaires sont âgés entre 0 et 5 ans. Une passion toujours présente pour Mme Vézina, qui travaille pour l’organisme depuis cinq ans.

«J’aime savoir que ce sont des projets qui aident directement aux personnes dans le besoin. Je veux m’assurer que les gens puissent nourrir leur famille.»

Elle dit avoir remarqué que la sécurité alimentaire peut parfois être un prétexte pour qu’une personne vienne au RFCB.

«Je crois que les gens apprécient les échanges. Ils ont besoin de parler et de se confier.»

La Fondation de l’Hôpital Sainte-Anne-de-Beaupré a donné 300 000$ sur trois ans (100 000$ par année) au CIUSSS pour supporter deux projets: TAG – Travail de rue et les RFCB.

«Tous ces fonds seront gérés par le CIUSSS Point de service Côte-de-Beaupré qui distribuera aux organismes de Boischatel à Saint-Tite-des-Caps», précise la directrice générale de la fondation, Véronique Tremblay.

En conclusion, Mme Battisti dit qu’en travaillant ensemble et en soutien, il est possible d’offrir des services à toutes les personnes dans le besoin, comme les cuisines collectives et l’épicerie communautaire.

«Je crois que si tous les intervenants travaillent en concert, on peut faire une différence.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *