Actualités
15:24 15 mars 2018

Quand l’eau est source de vitalité municipale

L’inauguration d’Hydro-Canyon Saint-Joachim célèbre sa première année en fonction et a généré 250 000$ en redevances pour dix mois d’activité, entre février et la fin novembre 2017.

La centrale est en opération toute l’année.

Photo TC Media – Geoffré Samson

En effet, le projet de 65M$ a entièrement été financé par AXOR, une entreprise basée à Montréal qui a plusieurs expertises, dont l’hydroélectricité. L’énergie produite par la centrale est ensuite achetée par Hydro-Québec. 6% des redevances sont ensuite distribués entre la MRC de la Côte-de-Beaupré et Saint-Joachim, qui reçoit la plus grande part. La municipalité n’a rien eu à débourser.

La centrale, située à proximité du Canyon Sainte-Anne, permet l’embauche de deux employés à temps plein. Aussi, l’aspect financier représente la réalisation de plusieurs projets, ce qui réjouit le maire, Marc Dubeau.

«Tous les dons et les subventions à nos organismes ont été majorés, nous avons même donné 60 000$ à La Grande Ferme.»

Ces fonds permettent aussi d’engager une ressource de plus dans l’administration de Saint-Joachim qui est dédiée aux loisirs à raison de trois jours par semaine.

«Nous avons réalisé de nombreuses activités, comme la fête de l’Halloween, le Festival des Neiges, des tournois de hockey, les camps de jour et plusieurs autres événements pour nos familles.»

Simon-Pierre Jean, de Saint-Joachim, est l’un des deux contrôleurs de la centrale.

Photo TC Media – Geoffré Samson

Du côté de la taxation, le maire ne prévoit pas de diminution, mais peut éviter une hausse trop marquée. Pour ce faire, M. Dubeau explique qu’en 2017, ils ont utilisé 50 000$ dans leur budget de fonctionnement.

L’entente avec la municipalité est d’une durée de 20 ans et pourra être renouvelée. Les redevances d’AXOR sont distribuées comme suit: 35% à la MRC et 65% à la municipalité, c’est plus de 300 000$ de plus par année pour Saint-Joachim.

En 2018, la rénovation du centre des loisirs et la construction d’une nouvelle patinoire sont dans les plans.

«On a fait ça pour la collectivité et on remettra ça aux gens de la municipalité. C’est déjà commencé.»

La centrale

Inaccessible à la population et située à quelques centaines de mètres derrière une carrière de sable. La descente vers la centrale est vertigineuse. La route est entourée de murs de soutènement en béton, laissant croire à du roc sculpté. Elle semble se diriger vers le fond d’une mine.

La centrale hydroélectrique est hautement sécurisée et possède deux turbines. Elles permettent de générer 23,2 mégawatts de puissance, c’est assez pour fournir 4 800 maisons en électricité annuellement.

La centrale est en opération toute l’année.

Photo TC Media – Geoffré Samson

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *