Actualités
13:48 26 avril 2018 | mise à jour le: 26 avril 2018 à 13:48 temps de lecture: 3 minutes

Le quai de la Bricade toujours sur la sellette

L’usage de l’ancien quai de la Bricade Citadelle, situé à l’entrée de la Côte-de-Beaupré, face aux Chutes Montmorency, importune la municipalité de Boischatel et la MRC.

Les barges et bateaux qui flanquent le quai, dénaturent l’aspect visuel à l’entrée de la MRC Côte-de-Beaupré

Photo TC Media – Rénald Létourneau

L’actuel propriétaire du quai loue ses espaces pour qu’on y attache des barges et des bateaux, ce qui altère considérablement l’aspect visuel du paysage. Les élus craignent également que des torts soient causés à l’environnement puisque certaines barges semblent dans un état douteux. Il faut mentionner que le quai repose sur le même terrain que l’enseigne qui délimite l’entrée du territoire de la MRC Côte-de-Beaupré.

«Notre but est de s’entendre à l’amiable avec le propriétaire actuel pour qu’il corrige rapidement la situation. Nous n’avons pas l’intention d’enclencher un processus juridique coûteux. Puisqu’il s’agit d’une juridiction fédérale, nous venons de faire parvenir une lettre à Pêches et Océans Canada pour obtenir leur appui dans ce dossier et connaître les règles, les normes et les exigences du ministère», explique Carl Michaud, directeur général de Boischatel.

«Par la suite, nous serons en mesure de discuter avec le propriétaire. Nous travaillons constamment à améliorer la qualité de notre territoire et nos démarches se font en collaboration avec les citoyens. Notre but est donc d’en arriver à une entente le plus rapidement possible pour que la situation soit corrigée dès l’été prochain. La Ville poursuit également ses efforts pour améliorer l’aspect visuel du morcellement qui a été pratiqué pendant des années au sein du cap, à l’endroit même où l’on y prélevait l’argile», conclut M. Michaud.

La MRC Côte-de-Beaupré a appuyé la municipalité de Boischatel dans sa démarche auprès du ministère fédéral. À ce jour, aucune réponse n’a été émise par Pêches et Océans Canada.

L’histoire derrière la Bricade

C’est en 1912 que l’usine Brique Citadelle Ltée voit le jour. Le quai est alors utilisé pour approvisionner l’usine. À l’époque, la municipalité de L’Ange-Gardien, qui deviendra Boischatel en 1920, accorde à l’entreprise un congé de taxes s’échelonnant sur dix ans si celle-ci privilégie l’embauche de travailleurs locaux. Cette manœuvre permet de faire grimper le nombre de travailleurs à plus de 150. On y produit alors quelques 40 000 000 briques annuellement avec la terre argileuse locale.

Familièrement appelée «La Bricade», l’usine fournira un matériau qui laissera sa marque, puisque la brique contribuera au patrimoine architectural de toute la Côte-de-Beaupré et de ses environs. Une grève des employés causera des pertes et des dommages importants à l’entreprise qui fermera ses portes en mai 1989.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *