Actualités
16:34 6 avril 2018 | mise à jour le: 6 avril 2018 à 16:34 temps de lecture: 4 minutes

Tramway: qu’en pensent les maires de la Côte-de-Beaupré?

Récemment, la Ville de Québec présentait son projet de réseau de transport structurant. Selon une première lecture, il comprendrait des circuits de tramway, de Trambus, et de Métrobus en plus d’inclure une portion Métro. Les maires des municipalités de la Côte-de-Beaupré sont, pour la plupart, interpellés par ce projet puisqu’ils sont toujours en réflexion concernant l’amélioration du service de transport de la région. Voici leurs commentaires.

Le tramway sera opérationnel en 2026

Esquisse gracieuseté – Ville de Québec

Benoit Bouchard (Boischatel)

«Personnellement, je pense que c’est un bon projet, mais il doit être peaufiné. Nous avons peu de détails concernant Boischatel et la Côte-de-Beaupré. Pour l’instant je ne peux pas me prononcer à savoir si le projet améliorera la situation. Peut-être, serons-nous éventuellement consultés. En visionnant la vidéo du projet, on remarque que le Métrobus part de Boischatel et non de Beauport, alors le projet peut être intéressant, mais à quel coût?»

Jacques Bouchard (Sainte-Anne-de-Beaupré)

«J’ai de la difficulté à me positionner, car je ne sais pas si le projet prévoit la venue d’un transport jusque dans l’est de la ville. Nous étudions un projet de train de banlieue qui finirait à la chute Montmorency pour une interconnexion. Je souhaite simplement que le projet de la Ville de Québec nous inclue, car notre région compte beaucoup de travailleurs qui se rendent au centre-ville. Je trouve le projet de transport fort intéressant, mais il me manque trop d’informations pour me prononcer davantage».

Parise Cormier (Saint-Ferréol-les-Neiges)

«Sur la Côte-de-Beaupré, Saint-Ferréol-les-Neiges est une des municipalités les plus éloignées de la ville de Québec. Le projet de transport structurant peut être profitable s’il inclut la mise en place d’une interconnexion».

Majella Pichette (Saint-Tite-des-Caps)

«Pour ma part, c’est plutôt le projet d’un troisième lien qui est prioritaire. Les citoyens de Saint-Tite-des-Caps doivent faire un long détour par le pont de Québec ou le pont Pierre-Laporte lorsqu’ils veulent se rendre sur la rive sud. C’est pour ça que je préconise le troisième lien».

Pierre Renaud (Beaupré)

«Je trouve le projet positif et je l’appuie. Il faudra toutefois voir où seront situés les stationnements incitatifs. S’ils sont près de la Côte-de-Beaupré ce sera un plus, car notre réseau PLUMobile pourra conduire les gens dans ces stationnements où ils pourront ensuite utiliser le transport structurant».

Pierre Lefrançois (L’Ange-Gardien)

«Je suis très heureux que la Ville de Québec se dote d’un système de transport structurant. De notre côté, on travaille pour améliorer le service sur la Côte-de-Beaupré en établissant des interconnexions avec le réseau de la ville de Québec. Grâce à notre service PLUMobile, les citoyens peuvent partir de la Côte et se rendre à Lévis en utilisant la passe métropolitaine. Plus le système de transport de la ville de Québec sera efficace en se rapprochant de notre région, plus nous serons en mesure d’offrir un service de haut niveau avec de multiples alternatives».

Marc Dubeau (Saint-Joachim)

«Je n’ai pas le portrait global du projet mais je le trouve intéressant. J’espère que la Ville de Québec a pensé à nous inclure dans ce projet. Il faut que notre partenariat actuel avec la Ville se poursuive. Je fais ici allusion à PLUMobile qui permet de partir de la Côte-de-Beaupré et de se rendre à Lévis. Je souhaite de pouvoir conserver nos acquis. Nous devrions peut-être faire pression pour obtenir des sommes comme le maire de Lévis l’a fait. Si je me rappelle bien, nous obtenons actuellement 200 000 $ par année du Ministère des Transports. On songe à développer le train de banlieue, le moment serait peut-être idéal. On devra toutefois en connaître plus sur ce projet avant de se prononcer avec précision».

 

Note: Notre journaliste a contacté Jean Robitaille, maire de Château-Richer, afin d’avoir son avis sur le sujet, mais M. Robitaille n’était pas disponible.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *