Actualités
14:42 11 avril 2018 | mise à jour le: 11 avril 2018 à 14:42 temps de lecture: 3 minutes

14 900 $ pour «Une cuisine créative, une rencontre sociale»

Une somme de 14 900 $ vient d’être octroyée pour la mise en œuvre de la phase deux du projet Une cuisine créative, une rencontre sociale, conjointement mis sur pied par les sept offices municipaux d’habitation (OMH) de la Côte-de-Beaupré. L’aventure a commencé en 2014, lorsque les OMH ont engagé deux intervenantes communautaires pour collaborer avec les personnes âgées qui demeurent dans ces habitations.

Nicole Forbes coordonnatrice du projet et Mireille Lavoie, intervenante en soutien communautaire

Photo TC Media – Rénald Létourneau

C’est alors que les intervenantes ont déposé le projet Une cuisine créative, qui a vu le jour en 2017 et qui consistait à regrouper les personnes âgées à revenus modestes ou modérés, pour leur permettre de cuisiner ensemble et par la suite, de prendre le repas.

«Notre but premier en déposant le premier projet était d’améliorer la qualité de vie des personnes âgées habitant dans des OMH», précise Nicole Forbes, coordonnatrice du projet. «Il est capital que ces personnes puissent briser l’isolement social et rencontrer d’autres gens. Ainsi, des locataires se réunissaient pour cuisiner ensemble et partager le repas qu’ils avaient préparé. La première phase a été un succès car nous avons réussi à faire sortir des gens qui ne sortaient jamais. Ces personnes ont aussi assisté à des conférences sur la saine alimentation en plus de participer à des sorties agroalimentaires. C’est un résultat remarquable pour des gens âgés entre 65 et 96 ans», poursuit Nicole Forbes.

La phase deux du projet

La phase un, qui se terminait en décembre dernier verra son concept bonifié puisqu’en plus de la cuisine créative, le soutien financier annoncé permettra d’organiser des activités de jardinage communautaire, en bacs surélevés.

«Ma collègue, Mireille Lavoie, intervenante en soutien communautaire, et moi, visiterons les OMH au cours des prochains jours pour offrir à nos quelques 120 personnes âgées, l’opportunité de participer à ce projet», ajoute la coordonnatrice. «Les personnes vivant seules, pourront partager leur bac avec d’autres locataires. Le choix de la culture est laissé à la discrétion de chaque individu. Les habitations où l’on ne disposera pas suffisamment de place pour installer des bacs, seront dotées de treillis pour pratiquer une culture en hauteur», conclut Nicole Forbes.

Deux bacs surélevés seront opérés par les intervenantes, dont un à Château-Richer et l’autre à Sainte-Anne-de-Beaupré. Leur récolte sera mise en conserve pour les cuisines créatives ou remise à des personnes en difficultés.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *