Actualités
20:36 22 janvier 2018 | mise à jour le: 22 janvier 2018 à 20:36 Temps de lecture: 3 minutes

Une fondation qui aime les défis

Depuis 2015, la Fondation de l’Hôpital Sainte-Anne-de-Beaupré est en campagne majeure de financement et 1 223 036$ ont été amassé à ce jour. Le bilan tellement positif que la fondation se lance déjà vers un autre défi.

La directrice générale de la Fondation, Véronique Tremblay.

Photo TC Media – Geoffré Samson

Parallèlement à la campagne en cours, la directrice générale, Véronique Tremblay et son équipe ont décidé de recueillir 500 000$ supplémentaires pour l’unité prothétique. Cet endroit permet de regrouper les résidents atteints de démence ayant les mêmes caractéristiques de déficits cognitifs, comme l’Alzheimer. Ce regroupement facilite la réponse aux besoins communs de ces résidents.

«Si j’attends jusqu’en 2020, les résidents aussi attendent. Je sais que nous sommes audacieux, mais j’ai confiance.» Véronique Tremblay n’avait pas l’idée de commencer les travaux dans trois ans. La campagne sera silencieuse jusqu’à l’été et sera présentée au grand public en septembre.

Réalisations

La fondation bonifie l’offre de service à la clientèle, en plus d’aider les différents intervenants des multiples unités et le personnel médical dans l’exercice de leurs fonctions. Mais ne déboursera jamais ce que le gouvernement du Québec devrait payer. Par exemple, l’achat d’un tapis roulant permet d’éviter à un patient de la région d’aller jusqu’à Québec pour effectuer certains examens.

Des actions concrètes

Plusieurs réalisations ont été complétées au CHSLD et à l’hôpital de Sainte-Anne-de-Beaupré dont la réfection complète de l’unité des soins palliatifs, un important investissement de la Fondation. L’aile est passée à quatre chambres modernes, en plus d’une cuisine fonctionnelle et d’un grand salon. Il y a aussi eu l’acquisition d’un appareil échographique au coût de 25 000$. «Cet investissement a permis la rétention d’emplois à l’hôpital», ajoute la directrice générale.

L’aménagement de la dentisterie permet d’effectuer plus de 400 évaluations professionnelles annuellement, et les patients n’ont plus besoin de se déplacer en consultation externe. La qualité de vie des résidents demeure une priorité pour la fondation et l’embellissement d’un jardin permet de favoriser les sorties à l’extérieur.

Fondation rassembleuse

Afin que tous les intervenants du milieu, même ceux situés à l’extérieur de l’hôpital, puissent parler le même langage, la fondation apporte son soutien financier au programme de formation médicale continue. Des conférences permettent aux pharmaciens, aux médecins et aux professionnels du secteur privé de la Côte-de-Beaupré d’enrichir leurs connaissances médicales et d’améliorer les soins aux patients.

D’autres réaménagements ont été complétés durant la dernière année et plusieurs sont à venir. Véronique Tremblay s’assure que les fonds reçus à la fondation sont investis adéquatement, selon les besoins.

«La différence, c’est que le donateur ne paiera pas pour de la visibilité, mais verra concrètement le résultat et la portée de sa donation», conclut la directrice générale.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *