Actualités
15:00 21 janvier 2018 | mise à jour le: 21 janvier 2018 à 15:00 temps de lecture: 4 minutes

Caroline Simard ne ralentira pas en 2018

Cette année en est une d’élection provinciale. La députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard, poursuivra les dossiers déjà entamés et ne prévoit pas ralentir sa cadence jusqu’au jour du vote.

Avec plus de 20 ans d’expérience en marketing, Caroline Simard est une femme d’action en quête de résultats positifs pour sa circonscription.

Photo TC Media – Geoffré Samson

Depuis son entrée en fonction, en 2014, Mme Simard est présente dans les quatre coins de sa circonscription, à partir de l’île d’Orléans, passant par la Côte-de-Beaupré jusqu’à l’extrémité Est de Charlevoix. L’économie locale est en constante croissance, mais quels sont ses objectifs pour l’année à venir?

Priorités

Tout d’abord, Caroline Simard dit vouloir maintenir sa présence et sa proximité auprès des acteurs économiques et des élus. Pour ce qui est des dossiers en cours, celui du quai de Sainte-Anne-de-Beaupré demeure en premier plan. La députée a déjà annoncé un financement de 48 000$ auprès de la Corporation de développement du quai. Ce montant servira à effectuer l’étude et évaluer les différents scénarios.

«C’est un projet que l’on travaille depuis longtemps et j’espère qu’il franchira une nouvelle étape cette année.»

Ensuite, la pénurie de main-d’œuvre spécialisée est une situation observée sur l’entièreté de la Côte. «Il y a un besoin important et j’aiderai les entrepreneurs à contrer ce problème». Par exemple, l’entreprise de Beaupré, Caron & Guay, a mis plus de six mois à trouver un électromécanicien. Il a finalement été trouvé dans la municipalité voisine, à Saint-Ferréol-les-Neiges.

Un autre dossier important devrait se conclure en 2018, celui de l’eau potable à Saint-Anne-de-Beaupré. Tous les fonds sont déposés dans les coffres de la Ville et sont sécurisés. Québec ne pourrait plus faire marche arrière, comme dans le passé. Il ne reste qu’à effectuer la première pelletée de terre.

Loisirs

Selon l’élue, plus on améliorera les infrastructures sportives et municipales mieux le milieu de vie se portera. Un premier exemple donné par Mme Simard serait le prolongement de la piste cyclable Samuel-de-Champlain vers la chute Montmorency, dont la moitié est à Boischatel, et qu’elle se rende à la réserve faunique du Cap-Tourmente.

Il y a aussi la phase 4 du programme de soutien aux installations sportives, financé par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Les dossiers des piscines, tant de l’ouest que de l’est, en font partie et seront déposés. D’ailleurs, les lieux privilégiés ont déjà été déterminés et seront annoncés une fois les projets acceptés. La municipalité de Boischatel avait déjà été choisie pour celle de l’ouest, mais l’emplacement reste à confirmer.

En 2017, L’Ange-Gardien essuyait un refus de Québec pour l’aménagement d’un nouveau terrain de soccer à surface synthétique. «J’ai fait une demande de révision, car le projet avait été appuyé par l’île d’Orléans. La réponse du ministère a été que d’autres dossiers avaient été reçus plus tôt et que d’autres avaient été jugés plus performants.» Nous verrons si une décision favorable reviendra cette année.

La députée gère de nombreux dossiers, mais en a un particulier à cœur: celui de Destination Mont-Sainte-Anne. Ce projet est une initiative de concertation commune des intervenants économiques publics et privés du territoire. Cette implication vise à favoriser la mise en marché et le développement de la destination touristique Mont‐Sainte‐Anne afin de maximiser les retombées économiques et sociales régionales.

En conclusion, Caroline Simard dit qu’il y a d’autres projets, de nombreux investissements et plusieurs annonces prévues en 2018, mais elle ne peut pas élaborer sur ces sujets pour l’instant. Elle croit qu’il y a très longtemps que la circonscription n’avait pas eu autant d’argent et de présence.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *