Actualités
15:47 5 juin 2018 | mise à jour le: 5 juin 2018 à 15:47 temps de lecture: 3 minutes

Un pas de plus pour le quai de Sainte-Anne-de-Beaupré

La Corporation de développement du quai de Sainte-Anne-de-Beaupré (CDQSAB) vient de franchir une étape cruciale dans le processus de revitalisation du quai, car les travaux de réfection devraient finalement se concrétiser au printemps 2019.

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

Créé en 2012, l’organisme à but non lucratif s’est donné pour mission de mettre en valeur le quai et le littoral de la municipalité. Alors que ses membres travaillent d’arrache-pied pour mener le projet à terme depuis maintenant six ans, l’étape la plus considérable vient tout juste d’être réalisée. En effet, on a récemment procédé au dépôt de l’étude des impacts environnementaux auprès du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

La fin de cette phase marque ainsi le passage vers celle d’achèvement des plans et devis et le lancement des appels d’offres. S’ensuivront finalement les premiers balbutiements concrets de travaux sur le terrain.

«La Corporation travaille sans relâche afin de respecter scrupuleusement l’échéancier mis en place. Nous avons entamé la dernière ligne droite qui nous conduira à l’aménagement de cet espace public tant attendu», a confirmé la présidente de la Corporation, France Croteau.

Un attrait de plus pour la Côte-de-Beaupré

Fière de tout ce qui a été accompli jusqu’à présent, Mme Croteau a tenu bon de rappeler les fondements qui ont, à l’origine, motivé le réaménagement de cet espace public.

«Le projet a été conceptualisé avec les utilisateurs du quai, la communauté et des partenaires publics et privés dans un but commun : redonner à la population un accès au fleuve et dynamiser un secteur qui en a besoin !», a-t-elle lancé.

Jacques Bouchard, maire de Sainte-Anne-de-Beaupré, a quant à lui ajouté qu’il s’agissait d’une opportunité à saisir pour redonner vie à cet unique accès au fleuve Saint-Laurent.

«La revitalisation du quai et de son littoral est au cœur de la volonté de la Ville de Sainte-Anne-de-Beaupré et du milieu d’améliorer le cadre bâti et de revitaliser le noyau central de la municipalité.»

Des investissements modestes

Malgré les difficultés de coordination entre toutes les instances concernées, un consensus portant sur les besoins des citoyens et des utilisateurs du quai a somme toute émané.

La CDQSAB et ses partenaires ont donc choisi de prioriser la randonnée et la pêche, d’autoriser les petites embarcations, comme les canots et les kayaks, tout en favorisant l’accueil des bateaux de croisières contenant environ 100 à 150 croisiéristes. Pour ce faire, on procédera à un élargissement de la chaussée du quai pour permettre à un minibus de se retourner au bout, afin d’assurer le déplacement sécuritaire des passagers à mobilité réduite.

Tandis qu’on retrouvera des bancs de parc sur toute la longueur du quai, à l’entrée de celui-ci seront plutôt installés des jeux d’eau avec des tables de pique-nique aux abords d’une bâtisse multifonctionnelle.

Dans l’ensemble, on estime l’étendue des travaux à un montant de l’ordre de 11M$, lequel s’inscrit dans toutes les planifications et les priorités cibles au niveau local, régional et provincial. 

France Croteau espère que l’agenda sera respecté pour que les travaux commencent au printemps 2019

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *