Actualités
17:48 26 juin 2018 | mise à jour le: 26 juin 2018 à 17:48 Temps de lecture: 3 minutes

Vent de modernité sur la Côte-de-Beaupré

La députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré et adjointe parlementaire de la ministre du Tourisme, Caroline Simard, a annoncé, le 18 juin dernier, une aide financière de plus de 5M$ pour le développement de l’offre touristique du Château Mont-Sainte-Anne et du Centre des congrès Mont-Sainte-Anne.

Les architectes Lemay Michaud seront à la tête de la conception et de la surveillance des travaux

Photo gracieuseté

C’est avec la volonté de rétablir la présence du Mont-Sainte-Anne comme destination touristique auprès de la concurrence que des gens de la communauté d’affaires et des élus se sont réunis pour propager la bonne nouvelle.

Aux dires de ceux-ci, le tourisme d’affaires sur la Côte-de-Beaupré n’est plus ce qu’il était il y a 10 ans, alors que le Centre des congrès ne vend plus que la moitié des 20 000 chambres de l’époque, annuellement.  Ils avancent d’ailleurs que ce sont la mise au goût du jour et la modernisation technologique des concurrents qui ont, en majeure partie, fait mal au complexe hôtelier qui existe depuis plus de 30 ans. Or, ce projet leur ouvrira la porte à demeurer actifs dans une industrie compétitive, notamment dans les marchés de l’Ontario et à l’international.

Du tourisme et des emplois

L’aide financière du gouvernement du Québec, qui totalise 5,1M$,  supportera le développement du complexe hôtelier dans son ensemble. En plus de jouir d’une meilleure visibilité chez les touristes et les gens d’affaires, de nombreux emplois seront créés grâce à l’explosion de l’offre de services. Le début des travaux est prévu dès l’automne et ils devraient prendre fin au printemps 2019.

On procédera à des agrandissements du Centre des congrès, pour permettre la tenue d’événements d’envergure sous son toit. Il redeviendra ainsi le plus important en villégiature au Québec. La Ville de Beaupré contribue à la hauteur de près de 40% au projet, moyennant des investissements de 3,2M$. Un financement de 750 000$ est aussi alloué par la MRC de la Côte-de-Beaupré, tandis qu’un million provient du Fonds Résolu.

Pour le Château Mont-Sainte-Anne, on procédera à l’implantation d’un «centre aquarécréatif quatre saisons comprenant, entre autres, une piscine, des bains thérapeutiques et des jeux d’eau», en plus de construire un passage permanent entre ce dernier, le Centre des congrès et l’hôtel. De plus, une centaine de chambres du bâtiment hôtelier quatre étoiles seront rénovées afin de répondre aux nouvelles normes, sans oublier les retouches faites aux aires d’accueil et de vente.

En outre, la députée assure que le quai de Sainte-Anne-de-Beaupré constitue sans contredit le prochain défi commun auquel s’attaquera la région. «Le tourisme est une richesse pour qui sait exploiter le potentiel de ce secteur d’activités», illustre-t-elle.   

Photo officielle

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *