Actualités
14:54 16 juillet 2018 | mise à jour le: 16 juillet 2018 à 14:54 temps de lecture: 3 minutes

Parc des loisirs: pas d’ouverture possible pour l’été

La Ville de Château-Richer a récemment rappelé sur sa page Facebook que le Parc des loisirs est toujours considéré comme un chantier de construction et qu’il peut être dangereux de s’y retrouver.

Même si aucune date n’a été fixée, le chalet des loisirs pourrait être livré en septembre.

Photo Métro Média – Marie-Pascale Fortier

«On avait déjà prévu que ce ne serait pas ouvert cet été. La population est au courant depuis l’automne», assure le directeur général de Château-Richer, François Renaud, qui ajoute que c’est pour cette raison que le camp de jour a été déplacé à l’école secondaire du Mont Sainte-Anne. La municipalité de Château-Richer offre aussi le transport pour s’y rendre, à partir du parc Oasis.

Les travaux pour la patinoire et les jeux d’eau ont été accordés à un entrepreneur différent de celui qui est responsable de la construction du chalet des loisirs, ce qui fait en sorte que le premier doit attendre la livraison du chalet, car c’est de là que seront contrôlés les jeux d’eaux.

Les activités du camp de jour ont été déplacées à l’école secondaire du Mont Sainte-Anne pour l’été.

Photo Métro Média – Marie-Pascale Fortier

Même si les aménagements extérieurs sont pratiquement finalisés, le terrain ne pourra pas être accessible tant que le bâtiment ne sera pas prêt à être livré. «Aussi longtemps que ce sera considéré comme un chantier de construction, le terrain est sous la responsabilité de l’entrepreneur», explique M. Renaud. Il ajoute également que des modules de jeu ont été installés près du parc de BMX, pour que les enfants aient tout de même un endroit à proximité pour s’amuser.

Sous toutes réserves, puisqu’aucune date officielle n’a été donnée jusqu’à présent, le parc devrait être accessible à la population au début du mois de septembre. «Je peux vous assurer que ce sera un fichu beau parc», a fait savoir M. Renaud.

Le parc totalise des investissements de 3,1M$, alors que la facture du chalet des loisirs s’élève à un peu moins de 1,9M$.  La municipalité s’est vu accorder quelque 2,5M$ en subventions pour les deux contrats, réalisés simultanément. 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *