Actualités
14:10 6 août 2008 | mise à jour le: 6 août 2008 à 14:10 temps de lecture: 3 minutes

42 milles de choses pas si tranquilles

L’Île d’Orléans n’échappe pas aux sautes d’humeur de Dame nature. Elle a notamment gâché la première fin de semaine de l’événement artistique 42 milles de choses tranquilles qui devait se tenir aux Jardins de la seigneurie de l’Île d’Orléans, à Saint-François.

Des vents violents ont arraché le chapiteau qui abritait les artistes multidisciplinaires, le samedi 2 août, si bien que les participants ont jugé bon de ne pas se présenter sur les lieux de l’activité le lendemain puisque le mauvais temps sévissait encore.

Heureusement, l’événement, qui est présenté pour la première fois par BLEU, le Regroupement des artistes et artisans de l’Île d’Orléans, se poursuivra en fin de semaine, de 10 h à 16 h 30, dans un environnement bucolique, créant une ambiance festive.

Artistes à l’œuvre

42 milles de choses tranquilles (en hommage à la chanson de Félix Leclerc) regroupe 26 artistes du BLEU, dont certains travailleront sur place et accueilleront les visiteurs.

Certains artistes créent des oeuvres éphémères et d’autres se laissent inspirer par les jardins. Par exemple, Bernard Hamel, sculpteur, fait naître sous les yeux des visiteurs une gigantesque sculpture de sable. Rémi Laroche, peintre, présente une peinture qui s’harmonise avec les Jardins. Violette Goulet, oeuvres de papier, offre une sculpture animée qui permet aux visiteurs de jouer et de se faire prédire leur avenir. Christine Vallée, arts visuels, présente une oeuvre qui se déploie au gré des vents. René Taillefer, sculpteur, a installé une imposante sculpture représentant l’incendie qui a détruit toutes les maisons de l’Île d’Orléans lors de la prise de possession des lieux par Wolfe en 1759.

Dispersés dans les jardins, quelques artistes aux multiples talents présentent régulièrement des chants, contes, musique et des poèmes et le 8 août, ils ont souligné de façon particulière le 20e anniversaire de la mort de Félix Leclerc.

Élément rassembleur

«42 milles de choses tranquilles de Félix Leclerc, constitue un élément rassembleur et fortement identitaire du territoire, mais il stimule également l’imagination créatrice des artistes participants», a souligné la responsable de l’activité, Suzanne Gagnon.

Le public pourra défiler dans les sentiers aménagés par la propriétaire des lieux, Nancy Corriveau, et découvrir les artistes oeuvrant dans différentes disciplines telles la peinture, l’aquarelle, la sculpture, le verre, la joaillerie, les chapeaux, la poésie, les contes, la photographie, la musique, le chant, l’art textile et les arts visuels.

Un immense tableau sera installé pour que les visiteurs puissent contribuer à une œuvre collective.

BLEU existe depuis avril 2007 et regroupe plus d’une soixantaine d’artistes qui ont pignon sur rue à l’Île même. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site Internet http://www.bleuartistes.com.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *