Actualités
19:20 1 décembre 2008 | mise à jour le: 1 décembre 2008 à 19:20 temps de lecture: 4 minutes

L’eau potable de qualité coule à flot à Beaupré

Les résidents de la ville de Beaupré n’auront pas à s’inquiéter de la qualité de l’eau potable au cours des 30 prochaines années. La nouvelle station de production d’eau potable unique au Québec a été inaugurée, le 29 novembre.

Profitant d’une journée portes ouvertes qui a attiré plus de 300 personnes, le maire de Beaupré, Henri Cloutier, a affirmé en conférence de presse, que le nouvel équipement représente le premier en province à être doté d’une chaîne complète de traitement impliquant une technologie d’ultrafiltration avec coagulation avancée.
«Cette installation, érigée au coût de 14 millions $ bénéficie à 3000 citoyens et à 4000 visiteurs (copropriétés du secteur du Mont-Sainte-Anne) a été financée à 50 % par le gouvernement du Québec dans le cadre du Programme d’infrastructures Québec-munipalités du ministère des Affaires municipales et des Régions», a précisé M. Cloutier, en présence des membres du conseil municipal de Beaupré.

Règles plus sévères

Le maire a rappelé qu’en 1999, des problèmes de turbidité et de couleur affectaient la qualité de l’eau potable à Beaupré. Puis en 2001, l’entrée en vigueur du nouveau Règlement sur la qualité de l’eau potable du gouvernement du Québec rend les normes à respecter plus sévères par les municipalités.

Un projet commun est étudié de 2001 à 2004 avec la municipalité voisine de Sainte-Anne-de-Beaupré, mais sans donner de résultats. Comme les recherches en eau souterraine s’avèrent peu concluantes, l’option de la station de production d’eau potable est retenue.

L’installation a été construite au bout du chemin de la Rivière à proximité de la rivière Sainte-Anne-du-Nord. Une conduite de 16 pouces de diamètre permet d’y puiser l’eau.

Contrôlée à distance

«La station traite 3000 mètres cubes d’eau par jour grâce à un principe de fibre membranaire semblable à des spaghettis. Elle peut traiter 6200 mètres cubes d’eau en période de pointe et elle pourrait produire jusqu’à 12 000 mètres cubes d’eau si jamais la population de la ville atteint 12 000 personnes. Il est rare de voir une ville planifier un projet de la sorte pour une période de 30 ans», a commenté le directeur de projet chez BPR, Michel Cossette.
«Le projet comprend une exploitation automatisée sûre et simple nécessitant peu d’intervention humaine. Le fonctionnement de l’usine peut même être suivi et géré à distance par un lien de télémétrie», a ajouté M. Cossette en notant que des économies de 1 million $ ont été réalisées durant la conception du projet, somme qui a servi à financer d’autres projets liés à l’eau potable.

La construction qui a duré plus de 17 mois était sous la responsabilité de l’entrepreneur général La Cie Wilfrid Allen Ltée de Lévis. La technologie, qui offre la plus grande assurance d’un traitement impeccable de l’eau, a été développée par General Electric Canada (auparavant Zenon).

Une eau fluorée

Dossier qui avait créé des remous à une certaine époque, la fluoration de l’eau potable a finalement été retenue à Beaupré.
«On s’est renseigné auprès d’experts avant de fluorer l’eau. En vertu de son programme national de santé publique 2003-2012, le ministère de la Santé et des Services sociaux encourage les efforts des municipalités qui font le choix de recourir à la fluoration de l’eau pour maintenir et améliorer la santé buccodentaire de leur population», a spécifié Henri Cloutier.
À cet effet, le MSSS contribue à la hauteur de 69 000 $ pour la mise en place d’un système de fluoration à la station de production d’eau potable de Beaupré.
«La fluoration de l’eau est recommandée par la Direction de santé publique de la Capitale-Nationale, Santé Canada et l’Organisation mondiale de la santé. L’ajout de cet oligo-élément permet de réduire la carie dentaire parmi la population car les fluorures protègent l’émail des dents contre les acides responsables des caries», a soutenu M. Cloutier.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *