Actualités
22:57 18 octobre 2009 | mise à jour le: 18 octobre 2009 à 22:57 temps de lecture: 3 minutes

Parents et futurs élèves nombreux au 11e salon

Pour une onzième année, la Commission scolaire des Premières-Seigneuries a réuni les différentes écoles primaires et secondaires de son territoire afin de faire connaître ses services. Des milliers de visiteurs se sont succédé auprès du personnel sur place pour l’occasion.

Créé à l’époque pour répondre à un besoin d’information de la part des parents, l’événement demeure un incontournable à l’aube des inscriptions, malgré la tenue de portes ouvertes dans la plupart des établissements. «On offre une vitrine générale de toutes les écoles et les services permettant ainsi de faire un tour d’horizon. Les parents sont libres d’en visiter qu’une par la suite», explique le secrétaire-général et directeur des communications, Jean-François Parent. Les Premières-Seigneuries constitue l’une des seules commissions scolaires de Québec à offrir un carrefour annuel. Encore cette année, la plupart des visiteurs du 11e Salon se sont déplacés avec l’objectif en tête de trouver une future école à leurs enfants. Plus d’une quarantaine d’institutions présentent, par le biais d’élèves et d’enseignants, les concentrations et activités parascolaires offertes.

La présence de jeunes étudiants au salon permet de démontrer concrètement aux visiteurs les projets réalisés en classe. «J’aime parler avec les élèves. La fille là-bas avait les mêmes goûts que moi. Je crois que son école pourrait me plaire», s’exclame Fabienne Pion. La jeune finissante de niveau primaire en est à sa deuxième visite puisque l’an passé, sa famille et elle avaient parcouru les différents kiosques d’information. «Cette fois-ci, on se concentre sur les programmes liés aux intérêts de ma fille», explique Marie-Claude Bédard. La visite leur permet également d’observer le dynamisme des professeurs lorsqu’ils parlent de leur matière.

La gente masculine attirée par le simulateur de conduite

Avec les années, certains ajouts se sont greffés à l’activité. Depuis quelque temps, la direction de la commission scolaire a cru bon de présenter les services pour les adultes dans le but d’éveiller du même coup les parents aux différents choix de carrières possibles. Une idée particulièrement ingénieuse puisque plusieurs visiteurs adultes s’y arrêtent malgré eux. C’est le cas du Centre de formation en transport de Charlesboug. «Je constate que nous sommes très populaires durant les portes ouvertes», avoue le directeur adjoint du centre, André Carrier. Tout le long de la journée, le simulateur de conduite de l’établissement d’enseignement a su attirer de nombreux curieux, notamment les duos père-fils.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *