Actualités
16:41 16 septembre 2008 | mise à jour le: 16 septembre 2008 à 16:41 temps de lecture: 4 minutes

La Marche des roses ouvre la voie au Grand Reliquaire

Lancée en février, le jour de la Saint-Valentin, la campagne de financement populaire «La Marche des roses» aura permis d’amasser 20 000 $ pour la venue du Grand Reliquaire de Sainte-Thérèse de l’Enfant-Jésus. Cet événement fort attendu sera présenté à la fin septembre dans la région de Québec et à la Basilique Sainte-Anne-de-Beaupré..

«Je ferai tomber une pluie de roses sur toute la terre». C’est en se référant à cette célèbre phrase de la Petite Thérèse que le curé de la paroisse, Réjean Lessard, et le président de la Fondation Ste-Thérèse de L’Enfant-Jésus, Simon Bourque, ont fait le bilan de cette campagne originale de financement qui s’est soldée par la vente et la livraison de quelque 3400 roses.
«Cette initiative a permis à de nombreux fidèles de sainte Thérèse de manifester leur affection à plusieurs parents et amis tout en soutenant une bonne cause car nous nous attendons à ce que plus de 100 000 personnes se déplacent au Sanctuaire diocésain de Sainte-Thérèse pour la visite du Grand Reliquaire, du 23 septembre au 1er octobre, de 6 h à 22 h, pour toute la durée de la neuvaine annuelle dédiée à la sainte», souligne M. Bourque, instigateur du projet.

Escale au Sanctuaire

Après une brève tournée des monastères des Carmélites du Québec et une visite dans les diocèses de Grands Falls, Corner Brook et Labrador de Terre-Neuve, le Grand Reliquaire sera reçu par le cardinal Marc Ouellet, archevêque du diocèse de Québec et primat de l’Église canadienne, à la cathédrale de Québec le samedi 20 septembre et y passera toute la journée avant de se déplacer vers la Basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré où il sera exposé jusqu’à lundi soir, 22 septembre. Le curé Lessard rappelle que la venue du Grand Reliquaire à Québec avait déjà amené plus de 50 000 personnes à son église en 2001.
«Cette année, c’est dans le cadre du 400e anniversaire de Québec que nous le recevons. C’est tout à fait exceptionnel que le Grand Reliquaire se rende deux fois au même endroit. Nous sommes très chanceux et nous espérons qu’une foule de personnes pourront y avoir accès et se recueillir devant les reliques de Sainte Thérèse».

La sainte de l’ère moderne

«La Petite Thérèse est reconnue par les plus éminents théologiens de l’Église catholique comme la sainte la plus marquante de l’ère moderne notamment pour la portée universelle de ses valeurs et l’avant-gardisme de sa doctrine qui a été, fait unique, canonisée en même temps qu’elle. Décédée très jeune, à l’âge de 24 ans, elle a laissé un legs qui rejoint encore aujourd’hui des millions de personnes partout dans le monde. Les gens se retrouvent en Thérèse Martin, Sainte Thérèse, qui a vécu tant d’épreuves et les a acceptées avec un amour indéfectible pour Dieu. Elle a prêché et fait preuve de miséricorde envers les pécheurs ce qui réconforte tous ceux qui l’approchent», ajoute le recteur du sanctuaire.

La Neuvaine se tiendra sous le thème «La famille» en l’honneur de celle de Thérèse Martin dont les parents seront béatifiés en octobre prochain. De nombreuses activités auront d’ailleurs lieu au Sanctuaire de Beauport. Deux messes solennelles sont au programme, les 23 septembre et 1er octobre à 19 h 30, ainsi que la bénédiction des malades le 28 septembre à 14 h. Mgr Bertrand Blanchet, archevêque de Rimouski, agira comme prédicateur invité.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *