Actualités
16:37 11 mai 2010 | mise à jour le: 11 mai 2010 à 16:37 temps de lecture: 4 minutes

Sainte-Anne-de-Beaupré prépare la relève en politique municipale

Pour une deuxième année de suite, le maire et les conseillers municipaux de Sainte-Anne-de-Beaupré ont cédé leur siège, le temps d’une journée, pour permettre à sept élèves de l’École primaire de la Place-de-l’Éveil de découvrir le fonctionnement des services offerts à la population.

L’activité Élus d’un jour s’est déroulée, hier, une semaine après la tenue d’une ��lection dans les classes de 5e et de 6e année des enseignantes Johanne Racine et Élise Hébert. Le scrutin avait été précédé par une campagne électorale en bonne et due forme.
«Je suggère aux jeunes qui vont monter à notre niveau l’an prochain de participer à l’activité. Pour moi, ça va rester des moments inoubliables», déclare le maire d’un jour, Anthony St-Gelais, au terme d’une assemblée de conseil des élus d’un jour, en présence de leurs parents et de membres du conseil habituel.

Horaire chargé

Pour Anthony St-Gelais, qui était accompagné des conseillers Rose Duval, Rosélie Duclos, Mégan Paquet, Émilie Haas, Maxime Dupont et Marc-Olivier Lachance, la journée a débuté sur les chapeaux de roue par la visite du camion de l’unité d’urgence, en compagnie de leurs collègues de classe.

Des visites de la caserne d’incendie, du garage municipal, du poste de police de la Sûreté du Québec de la Municipalité régionale de comté de La Côte-de-Beaupré, du Centre Sainte-Anne, des usines de production d’eau potable et d’assainissement des eaux usées étaient inscrites à l’horaire des élus d’un jour qui ont démontré beaucoup d’enthousiasme au terme de leur expérience.
«J’ai beaucoup appris, aujourd’hui. J’ai surtout apprécié la visite du poste de police où nous avons rencontré avec le maître de chien et où nous avons même fait du radar. Il y en a un qui allait à 95 km/h dans une zone 70 km/h», affirme la jeune Émilie Haas.

Quant à Rosélie Duclos, elle a aimé étudier les plans d’aménagement du terrain de jeux et sa visite à l’usine d’épuration des eaux usées, même si «ça ne sent pas bon!».

Questions pertinentes

«Les jeunes posent des questions intelligentes et pertinentes. C’est un groupe dynamique», soutient le maire de Sainte-Anne-de-Beaupré, Jean-Luc Fortin.

M. Fortin a remarqué que les jeunes ne placent pas les priorités aux mêmes endroits que les adultes.
«Ils accordent beaucoup d’importance à la préservation de l’environnement», ajoute-t-il.

Lors de l’assemblée spéciale, les jeunes ont d’ailleurs adopté une résolution pour que des activités à caractère environnemental soient inscrites dans le camp d’été. Ils demandent aussi aux citoyens de préserver l’eau potable en évitant de nettoyer leur entrée asphaltée avec un boyau et de ramasser leurs déchets sur leur propriété.

Parmi les autres résolutions adoptées, on note une demande de financement aux élus provincial et fédéral ainsi qu’à la Ville et à la Caisse populaire Desjardins Mont-Sainte-Anne pour la présentation d’un spectacle d’une troupe artistique de l’école et pour le prolongement de la véloroute Marie-Hélène Prémont jusqu’à la rue Caron.

M. Fortin souhaite par la présentation de cette journée, organisée en collaboration avec le Club Optimiste Côte-de-Beaupré, sensibiliser les élèves à l’importance des différents services dans la municipalité et au fait que derrière ces services et équipements, on retrouve des êtres humains qui démontrent une conscience professionnelle.

Apprendre de toutes les façons

Le président du COCB, Stéphane Jean, a rappelé que les Optimistes visent à favoriser l’apprentissage des jeunes de diverses façons.
«Notre credo mentionne d’inspirer le meilleur chez les jeunes. Même ceux qui ne seront pas choisis lors de l’élection joueront un rôle dans le cadre de l’activité, soit celui du citoyen», a commenté le président du COCB en spécifiant que les participants n’auront rien à débourser dans le cadre de la journée Élus d’un jour puisque les dépenses ont été défrayées à parts égales par la Ville de Sainte-Anne-de-Beaupré et par le COCB.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *