Actualités
06:56 28 mars 2017 | mise à jour le: 28 mars 2017 à 06:56 Temps de lecture: 3 minutes

438 592$ pour sécuriser la voie ferrée de Boischatel

INVESTISSEMENT. La Municipalité de Boischatel a confirmé que la traverse de la voie ferrée, qui se trouve au bas de la côte de l’Église, sera sécurisée grâce à un investissement de 438 592$ octroyé par le gouvernement du Québec.

La réfection de la voie ferrée sera la première partie de la refonte de la côte de l’Église à être réalisée.

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Cette annonce fait suite à l’aide de 1,2M$ du provincial, au début du mois de mars, pour la refonte complète de l’une des deux principales voies d’accès à la municipalité. «C’est une excellente nouvelle. On se dit toujours que la réfection complète de la côte de l’Église n’aurait pas été aussi bien si on n’avait pas sécurisé la traverse de la voie ferrée, a déclaré le maire Yves Germain. Ce montant-là nous permet de payer la totalité des équipements de sécurité.»

Concrètement, le nouveau système d’avertissement qui sera installé sera constitué «de feux clignotants, d’une sonnerie, de barrières de sécurité tant pour les voies de circulation automobile que cyclable et d’un panneau de signalisation avec la mention « préparez-vous à arrêter »».

La députée Caroline Simard et le maire Yves Germain.

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Les travaux ne toucheront pas seulement la voie pour les véhicules à quatre roues, ce qui a fait augmenter le montant de la facture. «Il y a aussi le fait que la vélo-route Marie-Hélène Prémont passe là. On voulait aussi que la traverse des cyclistes se fasse de façon sécuritaire. La piste va être en dehors de la voie automobile, avec là aussi des barrières. Ça ajoutait des équipements de sécurité nécessaires, donc plus de coûts», a ajouté M. Germain.

Pour la députée de Charlevoix – Côte-de-Beaupré, Caroline Simard, cette annonce exprimait une fois de plus la volonté du gouvernement provincial de rendre les routes plus sécuritaires. «Il y a eu des évaluations et des études du ministère des Transports qui ont démontré qu’il devait y avoir des améliorations de fait à cet espace. Il n’y avait aucune possibilité de protéger l’usager de la route ou le piéton lorsqu’on arrive à ce passage-là.»

S’y ajoute un développement commercial

Juste à côté de la voie ferrée, un important développement verra le jour, et ce, plus tôt qu’on le pense. «Il y a un espace libre entre la piste cyclable et le boulevard Sainte-Anne. Dans cette zone-là, il y aura un site commercial dont la construction commencera en avril. L’espace comprendra une station-service, un dépanneur, un lave-auto, un restaurant rapide de style café et, sur quelques centaines de pieds, des édifices à bureau. Nous sommes ouverts à plusieurs types de services pour notre population. C’est un gros morceau qui s’ajoute là», affirme le maire de Boischatel.

Concernant la place cyclable, Yves Germain a aussi mentionné un volet qui devrait faire plaisir aux cyclistes qui circulent sur la vélo-route Marie-Hélène Prémont. «Au pied de la côte [de l’Église], du côté ouest, il aura une halte vélo, un petit parc urbain pour permettre aux cyclistes de pouvoir s’y arrêter.»

TC Media

La vue aérienne des nouvelles mesures de sécurité.

(Photo gracieuseté – Municipalité de Boischatel)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *