Actualités
23:08 27 avril 2017 | mise à jour le: 27 avril 2017 à 23:08 temps de lecture: 4 minutes

Nouveau propriétaire au couvent des Rédemptoristines

IMMOBILIER. Après plusieurs mois sans aucun signe de vie, le couvent des Rédemptoristines à Sainte-Anne-de-Beaupré a commencé à faire peau neuve sous l’impulsion de son nouveau propriétaire.

Le nouveau propriétaire tient à préserver l’apparence extérieure du couvent.

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Mathieu Nadeau s’est porté acquéreur du couvent des Rédemptoristines, appartenant auparavant à Guillemette Propriétés. «J’envisage du locatif, faire une trentaine de logements dans cet immeuble-là», rapporte-t-il. La superficie de la bâtisse lui permettrait d’avoir des appartements de bons formats, au-dessus du 1000pi carré selon ses premières estimations.

L’état des lieux étant totalement désuet, le nouveau propriétaire n’a eu d’autres choix que de démolir et reconstruire à neuf l’intérieur du bâtiment. «Il n’y a absolument rien de bon, lance-t-il. On fait un curetage de fonds en comble et on repart à zéro. On garde la structure, l’architecture et les fondations, les murs extérieurs.»

L’entrepreneur a réussi à préserver quelques éléments rappelant l’ancienne vocation des lieux, comme la façade. «L’apparence extérieure va rester exactement la même. On a déjà commencé à travailler sur la maçonnerie. À l’extérieur, à part quelques détails, ça va être sensiblement pareil, mais l’intérieur va être complètement neuf.»

À Sainte-Anne-de-Beaupré, le maire Jean-Luc Fortin se réjouit que le propriétaire ait choisi de préserver l’enveloppe extérieure. «On garde la valeur historique et patrimoniale. C’est quelque chose de très positif», croit-il. Ce dernier ne cache pas que le laisser-aller du précédent propriétaire lui ont fait craindre que la bâtisse allait finir par être démolie.

Côté échéancier, Mathieu Nadeau visait juillet 2018 pour la livraison d’une dizaine de premiers logements. «Pour l’instant, j’échelonnais le projet sur trois ans, mais peut-être que ça va être plus rapide s’il y a de la demande, remarque-t-il. En théorie, c’est dix par année que je voulais faire pour ne pas mettre trop de pression sur le marché.»

Le couvent des Rédemptoristines a été revu de fonds en comble à l’intérieur.

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

À savoir si ses logements pourraient accueillir des projets spéciaux, comme une résidence pour personnes âgées ou une maison d’hébergement, le propriétaire n’écarte pas l’idée, tout en rappelant qu’il n’est pas un opérateur de ce type de résidence.

Un nouveau souffle pour Sainte-Anne

La Ville de Sainte-Anne-de-Beaupré se félicite des démarches qu’elle avait entreprises envers l’ancien propriétaire au niveau de la sécurité et des taxes non payées. «On n’aurait pas pu espérer un meilleur dénouement», estime M. Fortin. Il ajoute croire au sérieux du nouveau propriétaire, en rappelant que les nouveaux logements amèneront du dynamisme au centre-ville de la municipalité.

Le précédent propriétaire avait donné du fil à retordre à la Ville de Sainte-Anne-de-Beaupré. Après avoir dit vouloir en faire une maison funéraire, Yanik Guillemette de Guillemette Propriétés n’est pas allé plus loin dans ses projets. La bâtisse a été lourdement vandalisée, certains adolescents avaient même réussi à aller se promener sur le toit de l’immeuble. C’est la Ville qui a dû entreprendre les rénovations pour bloquer l’accès au bâtiment, invoquant des raisons de sécurité publique. Elle a par la suite refilé la facture à l’ancien propriétaire, comme le spécifie son règlement.

L’ancien propriétaire avait aussi plusieurs milliers de dollars en défaut de paiement pour ses taxes municipales. En février dernier, la Ville avait entrepris de vendre le bâtiment à l’encan pour taxe non payée. Finalement, le directeur général de Sainte-Anne-de-Beaupré, Frédéric Drolet-Gervais, a révélé que les créanciers de M. Guillemette avaient remboursé l’entièreté de la facture qui s’élevait à près de 100 200$. Peu de temps après, la bâtisse a été mise en vente à un prix de moitié sous l’évaluation municipale.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *