Actualités
20:15 23 novembre 2017 | mise à jour le: 23 novembre 2017 à 20:15 temps de lecture: 3 minutes

La vieille Miche fermée pour l’hiver

La route des Carrières, connue comme la « vieille Miche » à Saint-Joachim, est entièrement fermée à la circulation depuis le 6 novembre. Un affaissement majeur de la chaussée force la municipalité à réévaluer les causes d’une telle crue des eaux. L’an dernier, la route avait subi d’autres dommages similaires. 

L’affaissement de la route des Carrières est sans précédents.

(Photo TC Media – Geoffré Samson)

En 2016, la route a dû être reconstruite partiellement, après un glissement de terrain. La possibilité d’une accumulation de feuilles dans les conduits avait été soulevée. C’est d’ailleurs pour cette raison que des employés des travaux publics de Saint-Joachim vérifiaient le débit pendant les fortes pluies de la veille. Rien ne semblait présager un tel événement, car rien ne bouchait les conduits. C’est un passant qui a alerté la municipalité, le 6 novembre au matin.

Le maire et son équipe ont décidé de ne pas rouvrir la route cet hiver. Marc Dubeau ne désire pas risquer la sécurité des citoyens, en plus de dépenser pour une réparation qui devra être refaite en entier au printemps prochain. « Nos ingénieurs ont évalué la construction d’une voie temporaire à près de 200 000$ », explique M. Dubeau.

Les coûts sommaires de la reconstruction se situeraient entre 900 000$ et 1M$. Le maire dit qu’avant de commencer quelconques travaux, ils devront trouver la raison d’un tel débit d’eau. « Est-ce l’eau de la 138 qui est mal redirigée suite aux travaux d’élargissement? »

La « Vielle Miche » demeurera fermée tout l’hiver à la circulation.

(Photo TC Media – Geoffré Samson)

L’équipe à la mairie a décidé d’attendre et de s’assurer que tout serait sécuritaire avant tout. Ils sont d’ailleurs en communication avec le Ministère des Transports à cet effet.

Selon M. Dubeau, les premières vérifications des travaux effectués en 2010 ont révélé que le tuyau installé serait conforme pour le débit d’eau du moment. La construction avait coûté plus de 600 000$.

Le maire désire rassurer la population sur l’aspect financier à venir. Bien qu’une aide de 49 000$ ait été donnée par le Ministère de la Sécurité publique, l’an dernier, une nouvelle demande a été faite pour les récents événements. Aussi, la firme d’ingénierie engagée par la municipalité n’est pas la même qu’en 2010 et toutes les expertises nécessaires seront faites adéquatement. Il mentionne que si la canalisation est insuffisante, la municipalité fera autrement que par le passé.

« J’ai toujours habité Saint-Joachim et je n’ai jamais vu une telle quantité d’eau. Nous allons nous assurer que ce genre d’événement ne se reproduise plus. On doit s’assurer que ce soit sécuritaire », conclut Marc Dubeau.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *