Actualités
18:55 14 août 2015 | mise à jour le: 14 août 2015 à 18:55 temps de lecture: 2 minutes

Un nouvel appui à l’approche des travaux

MINES. La Coalition Québec meilleure mine vient ajouter sa voix aux oppositions à propos du projet de mine dans le Territoire non organisé Sault-au-cochon, à proximité de Saint-Tite-des-Caps et du Sentier des caps. Les travaux de dynamitage doivent commencer lundi prochain.

Les porte-parole de la Coalition ont sommé le ministre des Mines, Pierre Arcand, d’utiliser son pouvoir discrétionnaire pour empêcher les entreprises Jacques Dufour et fils d’exploiter une mine de gravier dans le TNO Sault-au-cochon. L’entreprise s’apprête à procéder à une opération de dynamitage le lundi 17 août.

Une pétition est en ligne sur le site de l’Assemblée nationale depuis le début de l’été pour contester ce projet de mine. Selon la Coalition, l’opposition est unanime concernant ce dossier. «On voit rarement une telle unanimité dans l’opposition à un projet au Québec», admet par communiqué le porte-parole et cofondateur de la Coalition, Ugo Lapointe.

Travaux reportés

D’abord prévu pour ce vendredi, les travaux ont été reportés au lundi en raison d’un bri de foreuse. «Notre chantier a été retardé et nous ne voulions nous précipiter à faire les travaux un vendredi en fin de journée», explique le chargé de projet pour la carrière, Pierre-Luc Poisson. Les travaux auront plutôt lieu le lundi en début d’après-midi.

Bien que la municipalité de Saint-Tite-des-Caps ait été mise au courant qu’en début de semaine des travaux à venir, l’entreprise affirme avoir respecté ses échéanciers. «Nous avons prévenu la MRC de la Côte-de-Beaupré par écrit il y a plus de deux semaines que nous procéderions à ces travaux», affirme-t-il.

Un sentier du sentier des caps devra être fermé pour quelque temps lundi pour réaliser les travaux. «On essaie de minimiser l’impact autant que possible, affirme Pierre-Luc Poisson. Nous n’aurons ni à évacuer des résidences, ni à fermer le sentier pour la journée.»

Pour la Coalition Québec meilleure mine, il n’est cependant pas question de plier. «Nous demandons au ministre Arcand d’agir de toute urgence afin d’éviter les conflits d’usage, l’atteinte irréversible à un patrimoine historique et récréotouristique reconnu internationalement, de même que la détérioration d’un milieu naturel, d’une source d’eau potable et d’un écosystème forestier exceptionnels», réclame la coordonnatrice de la Coalition, Dominique Bernier.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *