Actualités
13:15 12 août 2015 | mise à jour le: 12 août 2015 à 13:15 temps de lecture: 3 minutes

Des tonnes de déchets laissées au sentier Mestashibo

NETTOYAGE. Un immense dépotoir git dans le sentier Mestashibo, où près de 50 tonnes de déchets ont été localisées par l’organisme du centre-ville de Québec Purnat qui prévoit un grand weekend de nettoyage.

Le cofondateur de Purnat, Jean-Raphaël Poiré, a fait la découverte des amas de déchets en se promenant tout bonnement dans le sentier. «Il a d’abord vu un objet métallique, a expliqué son père et cofondateur de Purnat, Marcel Poiré. En avançant dans la forêt, il a pu constater l’ampleur des dégâts.»

En se rendant sur place pour évaluer la situation, Marcel Poiré et son fils ont estimé que près de 50 tonnes de déchets ont été laissées sur les lieux, dans un territoire d’environ 900 pieds carrés. «C’est comme si un ancien garage était venu porter tout son vieux matériel ici et qu’il était reparti», raconte Marcel Poiré.

Les déchets qu’on retrouve sur place sont d’origine diverse. En plus de plusieurs vieux morceaux de métal rouillés, les deux hommes ont trouvé des carcasses de voitures complètes, des électroménagers, d’anciens meubles et des dizaines de vieux pneus. «C’est un des sites que j’ai visités qui m’a le plus marqué par l’ampleur des dégâts», affirme le président de Purnat.

La municipalité de Saint-Ferréol-les-Neiges où passe le sentier Mestashibo était au courant que quelques déchets gisaient dans le sentier, sans connaître par contre l’ampleur du site. «C’est bien pire que ce qu’on voit directement du sentier, explique le directeur général de la municipalité, François Drouin. Nous allons collaborer avec l’organisme pour régler la situation.»

Opération nettoyage

L’organisme Purnat, créé il y a un an, prévoit un grand événement de nettoyage le 25 et 26 septembre prochain pour ramasser tous les déchets laissés dans le sentier Mestashibo. «Nous avons comme objectif de rassembler une centaine de bénévoles sur deux jours pour nettoyer complètement les lieux, explique Marcel Poiré. Nous voulons que cela devienne une activité pour nos participants, et non pas seulement une corvée.»

Une dizaine de conteneurs à déchets seront utilisés pour l’occasion, en plus de plusieurs camions et des outils pour défaire en morceaux les pièces de ferrailles trop grosses. Les coûts estimés par l’organisme pour une opération de cette ampleur sont de 30 000$. Purnat compte vendre à des entreprises spécialisées en la matière les matériaux récoltés, en plus de recycler les objets dont la vie n’est pas terminée.

Le président de Purnat rappelle l’importance de bien entretenir ses sentiers, aussi bien pour l’environnement que pour la population. «Quelle image donne-t-on du sentier Mestashibo si l’on a un grand dépotoir juste à côté? Questionne Marcel Poiré. On peut décider de se fermer les yeux et de ne rien faire ou l’on peut décider d’agir.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *