Actualités
17:00 4 novembre 2015 | mise à jour le: 4 novembre 2015 à 17:00 temps de lecture: 3 minutes

«Travaux en cours» au quai de Sainte-Anne

DÉVELOPPEMENT. Le quai de Sainte-Anne est observé sous toutes ses facettes par des ingénieurs spécialisés en infrastructure maritime de chez SNC-Lavalin dans le cadre de la première phase des travaux de revitalisation du site d’une valeur de 1,2M$ lancés au printemps dernier.

Pas de pelle mécanique ni de camion poids lourd au quai de Sainte-Anne et pourtant, les travaux pour la revitalisation de ce site sont bel et bien commencés. Le président de la Corporation de développement du quai de Sainte-Anne-de-Beaupré, Christophe Roubinet, explique que le travail suit son cours dans le dossier. «C’est un grand projet avec plusieurs étapes préliminaires à réaliser, rapporte-t-il. Il a fallu faire l’arpentage, la topographie des lieux, déterminer les heures de crues, etc.»

Pour l’instant, la structure même du quai est en pleine évaluation. Des ingénieurs spécialisés dans le domaine en font une étude approfondie pour vérifier quelle partie peut être préservée, et quelle autre va nécessiter des travaux. «Nous avions fait une étude préliminaire du quai il y a quelques années sur sa structure globale, raconte Christophe Roubinet. Nous avions une idée générale des travaux à faire et des coûts encourus. Nous sommes confiants qu’il n’y aura pas de mauvaises surprises majeures.»

Les ingénieurs de chez SNC-Lavalin doivent évaluer l’ensemble du quai, y compris ce qui se cache sous le fleuve, explique l’agent de développement touristique de Développement Côte-de-Beaupré, David Dorion. «Leur mandat comprend l’évaluation du niveau marin, notamment le relief pour savoir quels bateaux pourront accoster, affirme-t-il. Par la suite, ils doivent émettre des recommandations par rapport au projet initial que nous leur avons fourni.»

Première étape: le quai et le pavillon

Sur un coût total évalué à 12M$, les travaux de revitalisation du quai de Sainte-Anne-de-Beaupré passe d’abord par l’aménagement du pavillon de service et du quai en soi, rapporte le président de la corporation. «Nous avons déterminé avec les différents ministères impliqués que l’emphase serait mise d’abord sur ces deux installations, comme elles sont des leviers financiers pour les autres facettes du projet», détaille-t-il.

Outre les travaux de réfection du quai et de l’aménagement d’un bâtiment, le plan d’action pour le site prévoit aussi la mise en place de différentes infrastructures pour animer les lieux. Parmi celles-ci on retrouve notamment un parcours de 4,5 kilomètres avec des panneaux d’interprétation du patrimoine et de l’histoire intégrés, une promenade en bois sur pilotis le long des battures et une base nautique pour assurer un accès sécuritaire aux kayakistes, kitesurfers et aux croisiéristes.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *