Actualités
21:58 9 juin 2015 | mise à jour le: 9 juin 2015 à 21:58 temps de lecture: 3 minutes

Nouveau fromager sur le marché

ENTREPRISE. Dominic Gosselin est en train de vivre son rêve: sa fromagerie Les chèvres de l’Île d’Orléans a été inaugurée le 8 juin passé avec le lancement de ses deux premiers fromages à base de lait de chèvre.

L’homme natif de Saint-François-de-l’île-d’Orléans a passé 18 ans sur la route avant de se stabiliser avec l’achat de sa ferme Les Caprins de l’Île. «J’ai acheté les anciennes terres de mon père, raconte-t-il. J’ai bâti moi-même mon étable.» Dominic Gosselin produit du lait de chèvre depuis 2009. Il était transporté vers des usines de transformation à l’extérieur de l’île. «Ça me désolait de voir partir la production», avoue-t-il.

Un couple d’amis lui a suggéré de produire son propre fromage à partir du lait de son troupeau. «Je pouvais devenir rentable du début de la production jusqu’à la toute fin, explique-t-il. Le fromage viendrait à 100% du lait de ma ferme.» L’homme a entrepris les démarches dans ce sens. «Ça n’a pas été facile, confie-t-il, mais je suis tête de cochon.»

Dominic Gosselin a alors mis la main à la pâte pour lancer son grand projet. Il a suivi plusieurs semaines de formation pour pouvoir devenir fromager. Il y est aussi allé d’un fort investissement, près de 100 000$, pour avoir tout l’équipement nécessaire à la confection de fromage de chèvre. «C’est grâce au support de mes proches que j’ai passé au travers», affirme-t-il.

Deux nouveaux produits

Le nouveau fromager a lancé deux premiers fromages de pâte fraîche qui seront distribué sur l’Île d’Orléans. Le premier, nommé Crottes de bouc!, est un fromage de chèvre en grains au goût léger. «Ce n’est pas un simple fromage de poutine, explique-t-il. Ça fait une délicieuse entrée lorsqu’on le fait paner.» Son deuxième, le Blanc-Bec, est un cheddar emballé sous vide. «Il est aussi bon frais que grillé, commente-t-il. Vous pouvez le mettre sur le barbecue, il ne fondra pas.»

Les deux nouveaux fromages de Dominic Gosselin seront en vente dans six stations sur l’Île d’Orléans. «Chaque municipalité aura son point de vente où il sera possible d’acheter les deux produits», affirme-t-il. Ce natif de la région accorde une importance particulière au marché de l’Île d’Orléans. «On s’assure d’utiliser le plus de produits possible en provenance de l’île», spécifie-t-il.

Dominic Gosselin espère pouvoir développer son offre de fromage dans un avenir rapproché. «On est en train de développer deux nouvelles sortes de fromage avec des goûts plus prononcés», annonce-t-il. Le nouveau fromager souhaite pouvoir augmenter ses points de vente sur l’Île d’Orléans. «Je veux vraiment me concentrer ici avant d’aller ailleurs», ajoute cet homme de passion.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *