Actualités
16:13 25 novembre 2015 | mise à jour le: 25 novembre 2015 à 16:13 temps de lecture: 2 minutes

Borne électrique à recharge rapide au sentier des caps

ÉLECTRIFICATION. Alors qu’un trou résidait entre Québec et Charlevoix dans le circuit électrique d’Hydro-Québec, voilà que deux nouvelles bornes, dont une à recharge rapide à Saint-Tite-des-Caps, ont vu leur apparition cet automne.

La toute nouvelle borne électrique à recharge rapide du sentier des caps est en pleine installation, son inauguration officielle aura lieu le 30 novembre prochain, au bâtiment d’accueil du sentier. Cette borne s’inscrit dans le projet de 21 bornes à recharge rapide prévues par Hydro-Québec dans son circuit électrique le long des autoroutes 20 et 40.

Alors qu’une borne à recharge standard demande une attente de quelques heures, la borne à recharge rapide ne prend qu’une vingtaine de minutes pour un chargement complet d’une batterie d’auto électrique. «En temps normal, on installe des bornes à recharge standard dans des endroits où les gens vont pouvoir prendre le temps de visiter, comme des restaurants où des lieux touristiques», explique le conseiller stratégique aux affaires publiques et médias, Louis-Olivier Batty.

Dans le cas de la borne du Sentier des caps, on croit du côté de Développement Côte-de-Beaupré qu’elle va servir à attirer une clientèle pour l’établissement. «Le profil de personnes qui visitent le sentier des caps est plus enclin à utiliser ce genre d’installation», estime le directeur général de Développement Côte-de-Beaupré, Bernard Paré. La nouvelle borne s’inscrit dans le plan de mise en valeur intégré d’Hydro-Québec investi dans le sentier des caps.

Sainte-Anne-de-Beaupré sur la carte

Une nouvelle borne a également été installée à la rôtisserie Saint-Hubert de Sainte-Anne-de-Beaupré. «On avait beaucoup de clients qui nous la demandaient, affirme la gérante de l’établissement, Isabelle Rochette. On reçoit plusieurs commentaires positifs depuis.» Les rôtisseries Saint-Hubert sont dans les quatre entreprises pionnières du circuit électrique d’Hydro-Québec.

Auparavant, un peu moins de 130km séparait les deux bornes de la route 138 entre Québec et Charlevoix, une aux chutes Montmorency et l’autre à La Malbaie. «Il ne faut pas oublier que la recharge principale d’un véhicule électrique se fait à la maison, rappelle Louis-Olivier Batty. Les bornes installées sur le circuit servent d’appoint.» L’autonomie moyenne d’une batterie de véhicule électrique tourne autour de 150km. Les bornes à recharge rapide servent à assurer les déplacements interurbains, d’une région à l’autre.

Québec Hebdo

Articles similaires

13:21 11 octobre 2018 | mise à jour le: 11 octobre 2018 à 13:21 temps de lecture: 2 minutes
La MRC en mode écolo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *