Actualités
17:01 27 novembre 2015 | mise à jour le: 27 novembre 2015 à 17:01 temps de lecture: 2 minutes

Renouveau dans les rues de Château-Richer

CHANGEMENT. Dans un élan de revitalisation, la Ville de Château-Richer a procédé aujourd’hui au dévoilement de sa nouvelle signalisation de rue à l’Espace culturel Richard-Verreau qui devrait être installée pour la fin décembre.

En compagnie de plusieurs conseillers municipaux et de membres de Développement Côte-de-Beaupré, qui ont collaboré au projet, le maire de Château-Richer, Frédéric Dancause, a révélé la nouvelle image de la ville. «On voulait quelque chose qui représente le patrimoine de la municipalité, a-t-il rapporté. C’est en continuité avec les armoiries de la ville.»

Deux pancartes d’accueil seront installées de part et d’autre de la paroisse sur l’avenue Royale. Une deuxième pancarte de plus grande envergure sera pour sa part installée sur la route 138, à la hauteur du quai Gravel. «Plusieurs personnes de la région de Québec avaient de la difficulté à situer Château-Richer quand on leur posait la question, a relaté M. Dancause. La nouvelle pancarte servira à marquer le point, pour montrer où est le centre-ville de la municipalité.» La pancarte du boulevard Sainte-Anne aura des colonnes de pierre et sera illuminée par un éclairage DEL le soir tombé.

À ces trois pancartes s’ajoute la signalisation de l’avenue Royale et de ces rues perpendiculaires dans le noyau villageois. «C’est une première étape dans le projet», a relaté le maire de Château-Richer. La gerbe de blé qu’on y retrouve rappelle l’aspect agricole de la municipalité.

Le personnel de la ville impliqué

Le conseiller municipal Claude Jobidon a été au cœur de l’élaboration de cette nouvelle signalisation. «Ça fait trois ans qu’on y pense, a-t-il avoué. C’est en mars qu’on a reçu les autorisations et le budget pour lancer le projet.» Après plusieurs négociations avec le ministère du Transport du Québec, notamment pour les permis et pour les matériaux à utiliser, le projet voit finalement le jour.

Le projet d’une valeur de 40 000$ a été financé à 80% par le Pacte rural et à 20% par la municipalité, a expliqué M. Dancause. La directrice adjointe de Développement Côte-de-Beaupré, Lise Buteau, a pour sa part constaté comment ce changement s’inscrivait dans le plan de revitalisation de la route 138. «C’est le fer de lance de la mise en valeur de cette artère», croit-elle.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *