Actualités
16:02 23 mai 2014 | mise à jour le: 23 mai 2014 à 16:02 temps de lecture: 3 minutes

Des travaux majeurs en pause forcée à L’Ange-Gardien

CHANTIER – La plupart des chantiers de construction ont repris leurs activités depuis un bon moment, mais celui sur l’avenue Royale, à L’Ange-Gardien, était bien tranquille ces derniers temps, suscitant l’inquiétude de citoyens en cette année de célébrations du 350e anniversaire de la municipalité.

Ces travaux majeurs ont débuté l’année dernière. Situés au centre historique de L’Ange-Gardien, dans le secteur de l’église, ils consistaient à remplacer les conduites d’aqueduc et d’égouts et à enfouir des fils. Plusieurs terrains ont été touchés et une citoyenne, Hélène Huot, s’inquiète de constater que les travaux avancent peu. «Est-ce que ça va prendre une autre année pour que la municipalité reprenne ses beaux atours? Il me semble que rien ne bouge», indique-t-elle.

Le maire Pierre Lefrançois explique qu’après avoir recommencé plus tôt ce printemps, les travaux ont cessé de nouveau. Ayant fait faillite, l’entrepreneur ne peut assumer la poursuite du chantier. La municipalité a donc fait appel à la caution, faisant en sorte que c’est maintenant l’assureur qui garantit la poursuite des travaux. Une rencontre a d’ailleurs eu lieu en début de semaine dernière pour déterminer la suite des choses.

Mi-juin

Selon M. Lefrançois, 52% du contrat est réalisé. «Il y a un certain retard, mais les travaux sont bien avancés. Il reste surtout la finition», souligne-t-il, en parlant des travaux de pavage, de bordures de rue et d’aménagement de trottoirs qui restent à faire. Le maire indique que l’assureur a garanti que le chantier serait terminé à la mi-juin.

«C’est dommage, car on devrait voir le chantier s’activer, mais là, ce n’est pas le cas. La municipalité est obligée de pallier au minimum nécessaire en plus. Les citoyens sont patients, mais ils ont aussi leur limite. C’est une situation sur laquelle la municipalité a peu de contrôle», laisse tomber M. Lefrançois.

Pour ce qui est du 350e, il affirme que le gros des célébrations aura lieu à l’automne dans le secteur de l’église.

Même coût

Cette situation n’affecte en rien le coût des travaux, qui se chiffrent à 6,2 M$. Par ailleurs, la municipalité ira tout de même en appel d’offres pour des travaux aux deux extrémités de la zone actuelle du chantier. Il n’y aura toutefois pas d’enfouissement des fils pour ces secteurs.

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *