Actualités
22:43 27 octobre 2014 | mise à jour le: 27 octobre 2014 à 22:43 temps de lecture: 3 minutes

Yves Bolduc inaugure Boréal

ÉDUCATION. C’est dans une atmosphère de grande fête que le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc, a procédé aujourd’hui à l’inauguration officielle de Boréal, le troisième bâtiment de l’école primaire de Boischatel où près de 300 enfants de 2e et 3e cycles ont vécu avec enthousiasme une première rentrée scolaire en septembre dernier.

Accompagné du député de Montmorency, Raymond Bernier, du maire de Boischatel, Yves Germain, et du président sortant de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries, Jean-Marc Laflamme, Yves Bolduc s’est adressé à plusieurs dignitaires et membres du personnel de l’école avant de faire une visite de cet établissement moderne comprenant 14 classes et un gymnase. Sa réalisation a nécessité des déboursés de 6M$, dont 5,5M$ issus d’une subvention du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec.

En plus de récupérer une partie de son investissement en mesures liées à l’économie d’énergie, la commission scolaire a pu réduire les coûts globaux du projet en réutilisant les plans de construction de l’école primaire du Harfang-des-Neiges 2 à Stoneham-et-Tewkesbury.

30 ans d’attente !

Rappelant que la municipalité de Boischatel avait fourni une grande partie du terrain des loisirs et acheté deux propriétés voisines pour assurer le succès du projet, le maire Yves Germain a déclaré que cette inauguration représentait l’aboutissement de plus de 30 ans de lutte et d’attente en vue de l’obtention d’une nouvelle école pour combler les besoins des nombreuses jeunes familles venues s’y établir.

Il a d’ailleurs profité de l’occasion pour souligner la présence de la première présidente de la commission scolaire, Jeanne d’Arc Marcoux, résidente de Boischatel qui a longtemps soutenu les démarches de la municipalité en ce sens.

Le député de Montmorency, Raymond Bernier, a de son côté adressé ses premiers remerciements aux parents pour lui avoir fait confiance pendant plusieurs années pour la concrétisation de cet important dossier en matière d’éducation.

«Le manque d’espace pour accueillir les élèves de Boischatel suscitait une grande inquiétude chez les familles. Elles peuvent maintenant pousser un soupir de soulagement, car leurs enfants profitent aujourd’hui d’un nouveau milieu d’apprentissage stimulant».

Un bel exemple de partenariat socioéconomique

Au fait que plusieurs secteurs de la commission scolaire, dont Boischatel, vivent une explosion démographique, Jean-Marc Laflamme a mentionné que ce projet s’avérait un bel exemple des partenariats socioéconomiques que peuvent tisser la commission scolaire, le gouvernement et le monde municipal.

«Le Plan Nord du gouvernement libéral commence vraiment à Boischatel par l’ouverture de ce nouveau bâtiment. Les parents, le personnel et les élèves ont choisi de le baptiser «Boréal» parce que situé dans le nord de la ville et pour ajuster son nom aux écoles Bois-Joli et Bocage. Ces trois «B» symboliseront le bien-être, le bonheur de travailler pour réussir et la joie de sentir tous les bienfaits de la connaissance, de la culture et de la santé physique. Une nouvelle école est une mine d’or dans un quartier et ses retombées sont nombreuses. Déjà la municipalité a dans ses cartons de nouveaux développements résidentiels», a ajouté M. Laflamme au terme de sept années bien remplies à la présidence.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *