Actualités
21:30 1 mai 2013 | mise à jour le: 1 mai 2013 à 21:30 Temps de lecture: 3 minutes

Boucler sa ceinture pour éviter un drame

Si tous les occupants d’un véhicule s’attachaient, on éviterait au Québec 50 décès et 125 blessés graves par année, selon la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Afin de sensibiliser les jeunes au port de la ceinture de sécurité, le simulateur de tonneaux «Bouclez-la» était de passage sur la Côte-de-Beaupré mercredi.

Deux policiers du poste de la Sûreté du Québec de la Côte-de-Beaupré ont fait la démonstration à des jeunes de l’école secondaire Mont-Sainte-Anne, du Collège des Hauts-Sommets et du Centre de formation générale des adultes des effets d’un impact à 70 km/h sur des passagers. Un simulateur de tonneaux a permis de voir ce qui arrivait lors d’un accident avec des passagers attachés, détachés, ainsi que détachés avec des objets dans la voiture.

D’après la SAAQ, plus de 30% des conducteurs et des passagers décédés dans un accident ne portaient pas la ceinture. Ce taux augmente chez ceux de moins de 25 ans qui sont derrière le volant alors que 37% de ceux ayant péri dans un accident entre 2008 et 2012 n’étaient pas attachés. Dans cette même période de temps, 100 personnes ont perdu la vie et 250 autres ont subi de graves blessures chaque année en raison de cette négligence. Aussi, une étude démontre que plus le taux d’alcoolémie chez des conducteurs décédés étaient élevés, moins ils portaient leurs ceintures.

«C’est facilement évitable avec un simple geste, qui est de boucler la ceinture», affirme l’agent Alexandre Bernard. Lors des démonstrations, les mannequins détachés étaient éjectés pratiquement lors du premier tonneau.

Responsabilité

Il revient au conducteur de s’assurer que les ceintures soient fonctionnelles. S’il a dans son véhicule des jeunes de moins de 14 ans détachés, il risque de recevoir une contravention puisqu’il s’agit de sa responsabilité de veiller à ce qu’ils soient attachés. Les passagers au-dessus de cet âge reçoivent eux-mêmes cette contravention, qui est accompagnée de trois points d’inaptitude pour les détenteurs de permis.

Les seules exceptions pour lesquelles les conducteurs ne sont pas obligés d’être attachés sont lorsqu’ils reculent ou quand ils détiennent un billet médical.

Les objets dans la voiture peuvent également se transformer en dangereux projectiles. Dans un accident ayant eu lieu à 50 km/h, il faut multiplier par 20 le poids de ce qui se trouve dans le véhicule, pouvant ainsi caser des blessures importantes. «C’est votre sécurité d’abord parce qu’un accident est vite arrivé», avertit l’agent Mathieu Pulfer.

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Un simulateur de tonneaux a permis aux jeunes de constater les conséquences de ne pas porter la ceinture.

(Image Jean-Manuel Téotonio)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *