Actualités
17:42 23 octobre 2013 | mise à jour le: 23 octobre 2013 à 17:42 temps de lecture: 3 minutes

Opération de haute voltige au Mont-Sainte-Anne

Les travaux pour l’installation de la nouvelle remontée mécanique au Mont-Sainte-Anne franchissent une étape importante mercredi. Un hélicoptère s’affaire à transporter les tours à la montagne, une opération d’envergure à laquelle les médias ont pu assister.

La nouvelle remontée débrayable quadruple viendra remplacer la remontée triple qui desservait le côté expert de la montagne. Les travaux ont atteint une étape importante mercredi alors qu’un hélicoptère est sur place pour transporter les tours, qui sont assemblées dans le stationnement de l’endroit depuis quelques semaines. L’engin amène les tours là où des installations de béton ont été coulées il y a environ un mois. Des ouvriers sont sur place pour s’assurer que les tours soient bien installées.

Le type d’hélicoptère utilisé peut lever jusqu’à 4 000 livres. Les tours pèsent environ 3 500 livres. Celles qui excèdent ce poids ont dû être séparées en deux. L’engin fera environ 25 voyages pour mener à terme cette étape. Jeudi, ce seront les têtes des tours qui seront posées.

Cette opération représente tout un défi pour le pilote. «Il faut travailler avec les éléments. Dans certains secteurs, les vents arrivent de côté, ce qu’on ne veut vraiment pas. Il faut placer l’hélicoptère dans le vent pour qu’il aide à transporter les charges. C’est très lourd alors il faut aussi faire attention pour ne pas trop en demander à la machine», explique Marc-André Fillion, apprenti chez Hélicarrier Hélicoptères, la compagnie responsable des opérations.

Pour l’installation des tours et le coulage du béton, on estime qu’une trentaine d’heures d’opération en hélicoptère seront nécessaires. Une équipe de 8 à 10 ouvriers travaille sur l’installation de la remontée depuis juillet. 80 % d’entre eux proviennent de la Côte-de-Beaupré. Les pièces proviennent à 80 % de Saint-Jérôme. La nouvelle remontée sera inaugurée le 15 décembre si tout se déroule comme prévu.

Trajectoire différente, remontée plus rapide

Le Mont-Sainte-Anne a profité de cet investissement de 5 M$ pour modifier la trajectoire de la remontée. Le point de départ sera au même endroit, mais le point d’arrivée sera situé près de la gare des télécabines au sommet, permettant ainsi aux skieurs d’avoir accès aux versants ouest, nord et le reste du versant sud plus facilement, indique Lisa-Marie Lacasse, chef de service des communications au Mont-Sainte-Anne.

La durée de la montée sera deux fois plus rapide, soit 6 minutes au lieu de 12. La remontée aura une capacité de 1 800 skieurs à l’heure et sera d’une longueur de 1,8 km. Il s’agit du plus gros investissement fait cette année dans l’industrie du ski au Québec.

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *