L'Autre Voix
11:40 6 janvier 2022 | mise à jour le: 22 décembre 2021 à 15:04 Temps de lecture: 8 minutes

Rétrospective 2021 troisième trimestre

Rétrospective 2021 troisième trimestre
Photo: IStock Photos

Juillet

Mieux connaitre notre région

Métro L’Autre Voix publie un numéro entier sur les beautés, les attraits et les paysages de la Côte-de-Beaupré et de l’ile d’Orléans. On y apprend tout un tas de choses sur cette région que l’on a choisie pour y vivre et y voir grandir nos enfants. Saviez-vous que l’ile et la Côte-de-Beaupré sont les premières côtes sur lesquelles ont accosté les grands explorateurs avant que le reste du Québec, tel qu’on le connait, et même le Canada, ne soient explorés et colonisés à leur tour? C’est en 1535 que Jacques Cartier accoste sur l’ile. Il la nomme «ile de Bacchus», en raison des vignes qui y poussent, et la rebaptise ile d’Orléans, en 1536, en l’honneur du duc d’Orléans.

Vue des toits de Château-Richer.

Nouveaux locaux pour Tous Jours boutique

Tous Jours boutique s’offre un renouveau. Plusieurs changements ont été instaurés par Sandrine Deschênes Lemieux, propriétaire de la friperie située sur l’ile d’Orléans, qui a décidé de déménager ses locaux pour s’agrandir. Elle a ainsi acquis l’ancienne Caisse Desjardins à Saint-Pierre. «Cet été j’ai décidé d’investir dans un espace plus grand avec plus d’espace et de visibilité. J’avais 210 pieds carrés et là j’ai 700 pieds carrés de superficie c’est incomparable, s’est-elle réjouie. Il y aura plus d’espaces, ce sera plus épuré et ça me permettra de mettre plusieurs divans à l’entrée pour des réunions.»

Le nouveau look de la boutique de Saint-Pierre.

Lancement du mouvement Mangeons local

Le mouvement Mangeons local plus que jamais est lancé. En vue de la belle saison, 16 personnalités publiques se sont jointes à l’Union des producteurs agricoles (UPA) pour convier les Québécois à participer au mouvement Mangeons local plus que jamais! Dans la Capitale-Nationale, c’est le chef Jean-Luc Boulay qui invite la population à visiter les producteurs agricoles de la région grâce à l’application Mangeons local plus que jamais. Cet outil numérique, disponible dans l’App Store et sur Google Play, possède aussi sa version Web. Il permet de s’approvisionner en produits locaux, ou de planifier une virée gourmande à travers les régions du territoire québécois.

Après des mois difficiles pour l’industrie de la restauration, l’application permet de repérer des restaurants participant au programme Aliments du Québec au menu.

Août

La Côte, riche en histoire

Endroit de prédilection pour le passage et la pêche à l’anguille pour les Iroquoïens, la Côte-de-Beaupré recèle des trésors archéologiques dans trois sites principaux: le site de la Grande ferme, la Petite-Ferme du cap Tourmente et le site d’Aux Trois Couvents qui a été fouillé en 2010. À L’occasion du mois de l’archéologie, Métro L’Autre Voix discute avec Marie-Michelle Dionne, archéologue spécialiste qui a participé aux fouilles de 2010. Au même moment, Aux Trois Couvents, situé à Château-Richer, dévoile une toute nouvelle exposition sur le métier d’archéologue qui présente le patrimoine archéologique de trois sites de la Côte-de-Beaupré.

Intitulée Fenêtre sur notre passé, l’exposition est accessible au grand public jusqu’au 30 avril 2022.

Parcours interactif sur l’ile

La MRC de l’ile d’Orléans et le Laboratoire d’enquête ethnologique et multimédia (LEEM) de l’Université Laval collaborent autour d’un projet d’application mobile qui accompagnera, par des capsules audios, des parcours pédestres centrés sur le caractère insulaire de l’ile d’Orléans. Le projet intitulé Littoral: Constellations de l’ile d’Orléans a été créé suite aux résultats d’une étude paysagère du territoire en 2016 qui confirmait la perte de l’identité insulaire de l’ile. Les instigateurs du projet ont travaillé sur un concept d’application mobile qui permettra aux randonneurs de s’immerger dans l’histoire et le rapport des habitants au fleuve. Six parcours pédestres ont donc été élaborés par les équipes d’experts. Les tracés feront des boucles dans les villages avec des points de repère ou les promeneurs pourront enrichir leur découverte en écoutant des capsules audios.

Les parcours immersifs sont disponibles dans les villages de Sainte-Pétronille, Saint-Pierre, Sainte-Famille, Saint-Laurent, Saint-Jean et Saint-François.

Une épicerie en vrac ouvre sur la Côte

Les sœurs Alice et Florence Magny, friandes de nourriture locale de qualité, ouvrent les portes de leur commerce Gramme vrac et local sur le boulevard Sainte-Anne. L’épicerie offre presque tous les aliments disponibles dans les épiceries traditionnelles: aliments secs, fruits, légumes, yogourt, fromages, sauces, condiments, etc. Comme les aliments sont offerts en vrac, les gens amènent leurs propres contenants qui sont pesés à l’entrée et ensuite ils peuvent y déposer leurs aliments qui sont vendus au poids. Les gens peuvent aussi se servir de sacs ziploc, de plats de plastiques ou de pots de verre à leur choix. Afin d’être plus sécuritaires pour la consommation, la plupart des produits sont présentés dans des silos ou des bacs à pelle, ce qui réduit le risque de contamination.

L’épicerie a connu un succès instantané.

Septembre

Nourrir l’âme par le travail de la terre

Parfois, certains changements de vie s’imposent d’eux-mêmes. Rachel Bergeron a fait tout un virage, passant de camionneuse à agricultrice, pour finalement lancer son entreprise Sauvagesse. L’herboriste cultive deux parcelles de terre à Château-Richer et elle n’utilise aucun produit chimique. Les plantes médicinales que cultive la jeune femme ne sont pas certifiées biologiques, mais elle utilise des techniques de permaculture écologiques. «Je m’intéresse beaucoup aux plantes médicinales aromatiques. Je ne suis pas une herboriste thérapeute. Je préfère la prévention dans l’utilisation des plantes médicinales au quotidien. Autant dans les cosmétiques que dans le culinaire ou les infusions, ou les vertus des plantes pour aider à dormir et pour traiter les petits maux bénins, par exemple.»

L’agricultrice insiste sur une chose: elle ne s’avance pas dans les conseils thérapeutiques bien qu’elle offre des plantes qui ont de telles vertus.

Décoration maison aux influences variées

Métro L’Autre Voix visite la boutique de décoration Les 3 Poules. Les soeurs Christine et Isabelle Beaulieu ont acheté un ancien poulailler à Saint-Laurent de l’ile d’Orléans en 2013. Puis, une seconde boutique a vu le jour en septembre 2019 dans la Côte de la Fabrique dans le Vieux-Québec. Depuis, les entrepreneures, qui se sont depuis investies à temps plein dans leur entreprise, s’inspirent entre autres de leurs recherches et de leurs fournisseurs aux États-Unis, en Turquie, et en Inde, pour découvrir des objets distinctifs, mais abordables. «Notre objectif est de faire vivre une expérience à notre clientèle, que les gens entrent ici et ne sentent pas comme partout ailleurs. La musique, la grange, les portes ouvertes… Notre secret c’est d’aimer ce que l’on fait tout en travaillant ensemble», insiste Isabelle.

La boutique de l’ile est ouverte de la mi-mai à la mi-octobre, alors que celle du Vieux-Québec est ouverte à l’année, jours fériés inclus.

Des fines herbes fraiches à l’année

Daphnée Guillemant et son conjoint Marc-André Bouchard ont acheté l’entreprise située à Saint-Jean Les fines herbes par Daniel I.O. il y a cinq ans. Bien des ajouts ont été effectués sur la terre et dans les serres depuis et un changement de nom est à l’étape de la réflexion. Depuis leur acquisition, les nouveaux propriétaires ont ajouté tout le côté maraicher qui n’existait pas avant. Les entrepreneurs font affaire avec quelques distributeurs, mais font eux-mêmes la majorité de leur mise en marché. Leurs produits sont surtout distribués dans les restaurants de la région, mais des paniers ont été créés pendant la pandémie et sont livrés directement chez les particuliers qui se sont ajoutés à leur clientèle par l’entremise d’Achat local I.O.

Sept employés, donc quatre à l’année travaillent sur la ferme avec le couple propriétaire.

Articles similaires

13:54 21 janvier 2022 | mise à jour le: 28 janvier 2022 à 11:04 Temps de lecture: 1 minutes
Boischatel en neige

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.