L'Autre Voix
11:40 21 septembre 2021 | mise à jour le: 18 octobre 2021 à 13:15 Temps de lecture: 5 minutes

Réactions des candidats locaux du Bloc québécois

Réactions des candidats locaux du Bloc québécois
Photo: Photo gracieusetéJulie Vignola et Caroline Desbiens se félicitent pour leur victoire.

Le Bloc québécois qui avait remporté 32 sièges en 2019, a finalement remporté 34 sièges à cette élection, alors que le chef Yves-François Blanchet, visait en gagner 40.

Localement, c’est d’abord du côté de Beauport—Côte-de-Beaupré—Île d’Orléans—Charlevoix, que Caroline Desbiens a été réélue en premier avec une nette avance de  près de 3209 voix sur sa plus proche opposante Véronique Laprise du Parti conservateur.

«Je suis très fière! Je ressens beaucoup d’émotion et de gratitude. Je crois que c’est le retour du travail qu’on a fait auprès des citoyens dans toute la période de la pandémie. Je suis très honorée de voir mon mandat renouvelé et je dois remercier la population de m’avoir fait confiance», a déclaré Caroline Desbiens dès l’annonce de sa réélection.

Au lendemain de sa victoire, la députée était déjà prête à reprendre le travail amorcé. «Il y a tellement de besoins urgents et on vient de perdre cinq semaines à faire une campagne copiée-collée qui a couté 600 M$ pour rien. Alors vivement devons-nous reprendre le boulot. Si tout va bien on sera deux de plus pour défendre le Québec. Les boites postales ce sont plus de 5% de nos sympathisants selon nos pointages, ce serait donc favorable, mais on ne sait pas encore évidemment. C’est très serré pour le moment.»

Caroline Desbiens nomme trois grands thèmes interreliés qui lui tiennent à cœur: le manque criant de main-d’œuvre, le soutien aux ainés et les transferts en santé du fédéral. «On va s’attaquer à ça pour exiger au gouvernement de verser ce qu’il doit, la crise n’est pas venue au monde avec la pandémie, elle a juste abouti avec la pandémie. Donc nous on demande au fédéral de verser sa part pour changer le portrait de la santé au Québec.»

La langue est une autre cause qui lui tient particulièrement à cœur. «Je suis une amoureuse du français, ce qui ne veut pas dire que je déteste les autres langues. Mais dès qu’on veut se lever pour la défendre on est méprisés comme on l’a vu au débat anglais et qui ne dit mot consent donc cette attaque a été approuvée par les autres chefs en ne disant rien. Ce n’est pas parce qu’on défend notre identité et notre culture qu’on n’aime pas celle des autres, au contraire. La meilleure façon d’accueillir les autres chez soi c’est de ne pas sentir qu’on perd notre langue et notre culture et accueillir ceux qui voudront s’y bercer. Il faut les intégrer et pour qu’on soit tous heureux il faut qu’ils parlent notre langue et qu’on se comprenne. Je suis passionnée et je défends avec le cœur.»

«J’ai gagné deux points d’écart à cette élection donc on m’a réélue plus fortement que la première fois au bout de 22 mois. Donc l’équation est positive, je le prends comme un cadeau. Je vais porter tout ça plus haut encore, bien humblement.»

-Caroline Desbiens

Et à Beauport–Limoilou

Après une lutte serrée qui a gardés les électeurs en haleine toute la soirée, Julie Vignola a finalement remporté son pari dans Beauport–Limoilou devançant de 968 voix le Conservateur Alupa Clarke.

Menant une campagne dont les thèmes principaux étaient l’environnement, la santé, le soutien aux aînés, la culture et la relance économique, Mme Vignola a été sur le terrain tous les jours pour rencontrer des citoyens, des organismes et des entreprises.

«Dès mes premières activités, j’ai senti que la population m’appuyait et était satisfaite de mon travail. Cela m’a donné des ailes dans cette campagne qui fut tout sauf ordinaire», a-t-elle affirmé par voie de communiqué. «Je tiens à remercier la population pour sa confiance. Encore une fois, je vais me dévouer corps et âme pour les représenter de la meilleure façon possible. Je tiens à remercier également mon équipe de bénévoles. Sans eux tout ceci n’aurait pas pu être possible. Enfin, je tiens à remercier ma famille qui a dû faire des sacrifices extraordinaires pour me permettre de faire ce que j’aime le plus au monde. Mon mari et mes enfants sont précieux et je suis qui je suis grâce à eux. Je les aime tant!», a conclu Julie Vignola, députée réélue de Beauport–Limoilou.

Pari perdu dans Portneuf

Du côté de Portneuf – Jacques-Cartier, Christian Hébert s’est incliné devant le Conservateur Joël Godin qui a remporté 51,3% des voix. «Je félicite le député Joël Godin pour sa réélection. Merci à toutes ces personnes qui m’ont accueilli dans toutes les régions de la circonscription. J’ai apprécié la réception toujours très positive de gens souriants, exprimant aussi cette hâte au jour où nous pourrons nous serrer à nouveau la main. Sur la rue, dans les commerces, à la ferme, je leur ai présenté le programme du Bloc québécois, en insistant sur une relance verte postpandémie.» <@SM>M<@$P>

 

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *