L'Autre Voix
09:49 21 septembre 2021 | mise à jour le: 21 septembre 2021 à 15:08 Temps de lecture: 3 minutes

Décoration maison aux influences variées

Photo: Photo Métro Média Julie Rose Vézina
Photo: Photo Métro Média Julie Rose Vézina
Photo: Photo Métro Média Julie Rose Vézina
Photo: Photo Métro Média Julie Rose Vézina
Photo: Photo Métro Média Julie Rose Vézina
Photo: Photo Métro Média Julie Rose Vézina
Photo: Photo Métro Média Julie Rose Vézina

Les soeurs Beaulieu ont acheté un ancien poulailler à Saint-Laurent de l’ile d’Orléans en 2013. À l’époque, elles s’étaient associées avec une amie, de là l’idée d’appeler la boutique 3 Poules à l’ile. Actuellement, le nom a été simplifié à 3 Poules puisqu’une seconde boutique a vu le jour en septembre 2019 dans la Côte de la Fabrique dans le Vieux-Québec. Depuis 2016 les soeurs Christine et Isabelle sont seules dans l’aventure.

«On était allées magasiner les trois filles ensemble et j’avais dit: me semble qu’on serait capables d’avoir ça une boutique de décoration», se souvient Isabelle, dont le futur mari vient de l’ile et avec lequel elle avait visité le bâtiment à vendre. «Deux jours après avoir visité l’ancien poulailler on signait les papiers et l’aventure commençait.»

«On place les objets différemment, dans un style magasin général. Il faut faire le tour plusieurs fois pour tout voir.»

-Isabelle Beaulieu

Petit projet devenu grand

Le projet a débuté très vite, mais avec un petit inventaire puisque les associées avaient toutes un travail à temps plein. Ouverte à la fin du mois d’août dans sa première année, donc seulement pendant les week-ends de septembre, cela leur a permis de tester l’intérêt sans prendre trop de risque financier. «Notre concept comprend 75% d’objets neufs, et le reste ce sont des antiquités. On y va en coups de cœur, en achetant des produits que l’on aime et que l’on aurait chez nous», expose Christine.

Au tout début, question d’économies, le mobilier était composé de roulettes d’Hydro et de palettes de bois. «Maintenant notre mobilier est composé d’antiquités ou de reproductions et est à vendre. Nous ne sommes pas antiquaires, mais nos meubles ont du vécu, on a des verres en mousseline, de la vaisselle anglaise», ajoute Christine. «On aime marier les styles antiques et neufs.»

Ce qui a aidé au développement de l’entreprise a assurément été de grandir petit à petit, selon les deux sœurs. «En achetant de tout en petites quantités ça nous permet de toujours avoir de la nouveauté et de l’unique en inventaire. Ce qui fait que ce n’est pas rare que nos clients reviennent nous voir plusieurs fois par année.»

Les entrepreneures, qui se sont depuis investies à temps plein dans leur entreprise, s’inspirent entre autres de leurs recherches et de leurs fournisseurs aux États-Unis, en Turquie, et en Inde, pour découvrir des objets distinctifs, mais abordables.

«Notre objectif est de faire vivre une expérience à notre clientèle, que les gens entrent ici et ne sentent pas comme partout ailleurs. La musique, la grange, les portes ouvertes… Notre secret c’est d’aimer ce que l’on fait tout en travaillant ensemble», insiste Isabelle.

La boutique de l’ile est ouverte de la mi-mai à la mi-octobre, alors que celle du Vieux-Québec est ouverte à l’année, jours fériés inclus.

www.3poulesenligne.com

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *