L'Autre Voix
10:00 30 juin 2021 | mise à jour le: 6 juillet 2021 à 15:02 Temps de lecture: 3 minutes

Tous Jours boutique s’offre un renouveau 

Tous Jours boutique s’offre un renouveau 
Photo: Sandrine Deschênes-Lemieux«J’ai deux piliers pour offrir une consommation consciente, soit d’offrir des produits de seconde main et des produits locaux actuels faits à Québec», a expliqué l'entrepreneuse.

COMMERCE. Plusieurs changements ont été instaurés par Sandrine Deschênes Lemieux, propriétaire de la friperie située sur l’île d’Orléans. Sa boutique change de nom et s’appelle désormais Tous Jours Boutique. Elle sera située au 1370 du chemin Royal.

«Ce nom [Tous Jours Boutique], marque l’évolution de l’entreprise, ce changement est une étape en soi», explique la propriétaire. Anciennement Pétales Boutique, la friperie de la jeune orléanaise a changé de dénomination pour marquer un tournant dans sa vision entrepreneuriale. «Je voulais un nom un peu moins féminin, moins genré», renchérit la jeune femme qui souligne également que celui-ci lui permettra de conserver des options d’évolution pour ses futurs services.

La propriétaire a également décidé de déménager ses locaux pour s’agrandir. Elle a ainsi acquis l’ancienne Caisse Desjardins à Saint-Pierre. «Cet été j’ai décidé d’investir dans un espace plus grand avec plus d’espace et de visibilité. J’avais 210 pieds carrés et là j’ai 700 pieds carrés de superficie c’est incomparable, s’est-elle réjouie. Il y aura plus d’espaces, ce sera plus épuré et ça me permettra de mettre plusieurs divans à l’entrée pour des réunions.»

Un déménagement rapide rendu possible grâce à l’acquisition d’un bâtiment en bon état. «Le local était clé en main j’ai déjà tous les meubles car j’accumule beaucoup de mobilier usagé. J’avais déjà tout mon aménagement, il ne me fallait plus que déménager et réaménager l’espace sans entreprendre de rénovation», confie-t-elle, satisfaite.

Friperie tendance

Sandrine Deschênes Lemieux est issue du domaine de la mode, «j’ai toujours aimé ce milieu, mais je me suis reconvertie en mode usagée», commente celle qui a étudié la conception de vêtements lors de ses années au cégep. Fervente défenseuse du seconde main, elle explique que pour sa part elle s’habille avec des vêtements d’occasion depuis 10 ans. «C’est quelque chose que j’essaie de promouvoir, de prouver aux gens qu’on peut avoir du style et même trouver des morceaux techniques de sport mais dans le seconde main», atteste la chineuse.

Sa collection de vêtements est soigneusement sélectionnée pour respecter sa vision d’entreprise. «J’y vais avec un style très actuel, je ne suis vraiment pas dans le vintage, ni dans le rétro. Je suis dans la mode actuelle mais usagée.» D’ailleurs, elle court elle-même les comptoirs vestimentaires, marchés aux puces et autres événements pour trouver les pièces adaptées à sa clientèle. «Je ne fonctionne pas encore par dons car c’est vraiment de la gestion et il faut de l’espace, mais aussi car c’est ma passion de dénicher mes morceaux.»

Tous Jours Boutique a ouvert ses portes depuis le 14 mai pour la saison estivale.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *