L'Autre Voix
09:17 7 mai 2021 | mise à jour le: 7 mai 2021 à 09:20 temps de lecture: 3 minutes

La fibre optique déployée pour 2510 foyers d’ici 2022

La fibre optique déployée pour 2510 foyers d’ici 2022
Photo: 123RFSelon la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, la pandémie a mis en lumière «le besoin criant de l’internet haute-vitesse» dans les zones rurales.

INTERNET HAUTE VITESSE. Dans les seize prochains mois, l’entreprise Xplornet va débuter son déploiement de l’internet haute vitesse sur les territoires de neuf municipalités de la Côte de Beaupré. 

C’est plus de 160 km de fibre optique qui seront déployés pour offrir le haut débit à tous les foyers qui disposent d’un branchement électrique Hydro Québec couvrant ainsi précisément 2510 foyers. Les travaux ont d’ores et déjà commencé pour ce qui est de la cartographie. La construction physique du réseau débutera dès cet automne.

D’après les prévisions du vice-président pour le Québec de la compagnie Xplornet, Charles Beaudet, tous les foyers seront branchés d’ici septembre 2022. «La première étape est le design, l’inventaire des routes pour passer les câbles, ce qui sera fait au courant de l’été. À l’automne on va être prêt à commencer la construction physique et elle se terminera à la fin de l’été 2022», a-t-il précisé lors de la conférence de presse.

Cet important déploiement représente la somme de 6,3 M$

Les deux paliers du gouvernement passent à la vitesse supérieure

Gilles Bélanger, adjoint parlementaire du premier ministre du Québec pour le volet Internet haute vitesse a néanmoins précisé qu’il y aurait une autre annonce pour les secteurs de Saint-Ferréol et Saint-Tite-des-Caps car «un autre joueur est impliqué via le programme Régions branchées» sans préciser si il s’agissait du fournisseur Bell ou Vidéotron.

Pour ces deux municipalités, 260 foyers seront concernés au niveau de Saint-Ferréol-les-Neiges et 200 pour Saint-Tite-des-Caps. « Il va y avoir une carte vers la fin 2021 qui explique qui va brancher le foyer pour chacune des adresses», a-t-il ajouté. À noter également qu’il n’y aura pas de distinction concernant les résidences primaires ou secondaires. Aussi, les fournisseurs internet offriront des forfaits selon la puissance du débit qui devront être «comparables à ce qui est offert en milieu urbain», a souligné quant à elle Émilie Foster la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré.

De son côté, le député fédéral de Louis-Hébert, Joël Lightbound a rappelé le caractère essentiel de l’accessibilité à une connexion internet haute vitesse dans les foyers. «Aujourd’hui, avoir une bonne connexion internet c’est l’équivalent d’avoir accès à des routes de qualité pour sortir de chez soi et c’est une infrastructure aussi vitale qu’essentielle.»

Les neuf secteurs concernés sont les municipalités de Beaupré, Boischatel, Château-Richer, l’Ange-Gardien, Sainte-Anne-de-Beaupré, Saint-Ferréol-les-Neiges, Saint-Joachim, Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente et Saint-Tite-des-Caps.

 

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *