L'Autre Voix
09:14 12 mai 2021 | mise à jour le: 7 mai 2021 à 11:45 temps de lecture: 3 minutes

Le Centre d’art Saint-Laurent déterminé à ouvrir ses portes

Le Centre d’art Saint-Laurent déterminé à ouvrir ses portes
Photo: Gracieuseté – Centre d’art Saint-LaurentLe Centre d’art prend place durant la saison estivale dans une grange entièrement rénovée.

ART. Contraint de fermer l’année passée, le Centre accueillera pour cette nouvelle saison estivale l’exposition des œuvres de quarante-cinq artistes québécois du 12 juillet au 19 septembre prochain. 

«Cette année, on ouvre!», affirme avec conviction Chantale Chênevert la propriétaire des lieux. Consciente de l’incertitude pesante concernant l’ouverture des lieux culturels, la propriétaire se veut optimiste. «On va s’adapter, on a vu comment ça se passe. Nous aurons fléché les allées, avec toutes les protections pour répondre aux exigences sanitaires», affirme-t-elle.

Situé sur l’île d’Orléans, le Centre d’Art Saint-Laurent est un collectif d’artistes qui gère les lieux de manière associative. Chaque membre du comité est aussi un exposant. Les lieux offrent un véritable tour d’horizon de la scène artistique québécoise. «Notre mission est de promouvoir l’art et les artistes de la région de l’île d’Orléans et de Québec». Plusieurs disciplines artistiques y sont représentées comme la peinture, la sculpture ou encore le tissage.

Les membres se réunissent lors de la saison estivale et tiennent chacun leur tour, pour environ six jours de présence par été, l’accueil du centre. Une proximité avec l’artiste dont les visiteurs peuvent profiter lors de leur visite. Le 25 juillet un symposium sera organisé en compagnie de tous les exposants, «tous les peintres et artisans installent leur matériel et peignent ou parlent de leur art. Les gens sont invités à venir nous voir. Les artistes peuvent dialoguer et expliquer ce qu’ils font aux gens qui passent», explique-t-elle.

 

Un lieu chargé d’histoire

En 2009, Chantale Chênevert a décidé de faire revivre ce lieu mythique tenu auparavant par sa mère émailleuse professionnelle.

«C’est ma mère qui a fondé le premier centre d’art de l’île d’Orléans. J’avais deux ans quand elle l’a ouvert, j’ai grandi dans les arts», se souvient-elle avec émotion.

Ne pouvant plus assumer seule les responsabilités logistiques, elle parle de son envie de faire vivre le centre autrement à ses connaissances. «En en parlant ça a fait boule de neige et en 2009, nous avons changé de formule en devenant un organisme à but non lucratif», commente-t-elle.

Quarante-cinq artisans et artistes sont réunis ont un espace pour exposer leurs œuvres au Centre d’art Saint-Laurent.

L’établissement est depuis très longtemps un lieu investi par l’art. En 1966, Denyse Langlois avait ouvert  sa galerie pour exposer durant 18 ans ses collections.

Durant cette période, une boîte à chansons prenait place dans le Centre les samedis soirs. « Ils plaçaient des chaises, une scène était installée en permanence, et tous les samedis soirs en alternance il y avait un chansonnier ou la troupe de l’Université Laval pour le théâtre dans les années 70» raconte la fille de Denyse Langlois.

Un nouveau projet est en cours d’élaboration cette année, le collectif souhaiterait proposer davantage d’activités. «Cette année, on a ouvert une petite pièce en haut et éventuellement, on aimerait faire des démonstrations ou donner des cours, ou une exposition solo, pour une personne non membre du centre d’art, c’est un projet pour l’instant mais c’est ce que l’on pense faire pour qu’il y ait plus d’activités», projette la propriétaire.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *