Actualités
15:19 21 avril 2021 | mise à jour le: 23 avril 2021 à 14:04 temps de lecture: 3 minutes

L’implication de Québec: ce que ça veut dire pour la Côte

L’implication de Québec: ce que ça veut dire pour la Côte
(Photo tirée du Facebook du regroupement)

Mont-Sainte-Anne. Hier, le gouvernement du Québec annonçait son intention d’entamer des procédures juridiques visant à reprendre temporairement la propriété des terrains du pourtour de la montagne du Mont Sainte-Anne qui n’ont pas été acquis. Ces terrains servent notamment aux activités de ski de fond, de vélo de montagne et de camping. Cette nouvelle était fort attendue sur la Côte-de-Beaupré.

Au cours des deux dernières années, un groupe de citoyens engagés en collaboration avec des représentants de toute la communauté, ont élaboré un plan en vue de la création du Centre de plein air MSA opérant sur quatre saisons. Ce plan a déjà fait l’objet de plusieurs consultations et a récemment reçu l’appui unanime des élus municipaux et de la MRC de la Côte-de-Beaupré. Promu par l’organisme Les Amis du Mont-Sainte-Anne (AdMSA) ce plan a été la bougie d’allumage pour lancer des discussions entre la communauté, la MRC et Québec. Les AdMSA ont pour but de favoriser la modernisation et la pérennité du MSA, pour le bénéfice de toute la communauté.

«Le geste posé par Québec est un pas majeur dans cette direction. Ce jalon est d’autant plus important que le Gouvernement indique clairement son intention de travailler avec les parties prenantes locales pour réaliser la transition et favoriser la mise en œuvre d’un plan stratégique qui répond aux attentes de la population. Notre message est simple: Les AdMSA seront présents et proactifs pour appuyer cette transition tant souhaitée par le milieu», a mentionné Yvon charest, président de AdMSA.

«Grosse nouvelle, on ne s’y attendait pas», a pour sa part commenté la mairesse de Saint-Ferréol-les-Neiges, Parise Cormier. «On ne sait pas comment le gouvernement fait ses analyses mais avec cela il fait un pas de plus vers l’approche des ADMSA, pour la partie Est à tout le moins. Donc le gouvernement répond oui on peut faire quelque chose avec l’exploitant Resorts of the Canadian Rockies (RCR)avec l’appui du milieu. On répond présent, les élus, ADMSA et le milieu pour faire ça dans l’harmonie, avoir une belle transition et rediriger le tout vers un OBNL qu’on est en train de mettre en place.» La mairesse salue d’ailleurs au passage le courage politique du gouvernement dans ce dossier, dont l’implication de la députée Émilie Foster et de la vice-première ministre Geneviève Guilbault.

Au moment d’écrire ces lignes, RCR n’avait pas encore commenté l’annonce.

«On est contents parce que ce virage et ces discussions ont débuté  l’automne dernier avec les ADMSA et on est juste en avril, alors on peut dire que ca a bougé vite. Le dossier toutefois pas réglé donc on attend de voir les développements.»

-Parise Cormier

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *