Actualités
10:38 17 mars 2021 | mise à jour le: 19 mars 2021 à 11:32 temps de lecture: 4 minutes

En mode solution à Sainte-Anne-de-Beaupré

En mode solution à Sainte-Anne-de-Beaupré
Les assemblées du conseil municipal ont tellement attiré de citoyens intéressés en 2020 que la municipalité s’est équipée pour continuer à les diffuser sur son site internet même lorsqu’elles reprendront en présentiel afin de donner le plus d’information possible aux citoyens. /Photo Métro Média – Archives

Municipal. Avec l’usine d’eau potable qui est en train de se finaliser, des travaux majeurs au niveau des infrastructures de rue en 2020 et le quai en pleine construction, l’année 2021 s’annonce occupée à Sainte-Anne-de-Beaupré.

«En 2020 on a eu la côte du Sculpteur et la côte Gravel (communément appelée côte des Sœurs), qui demandaient beaucoup de travaux. Ce n’était pas facile, on a eu des problématiques de glissement de terrain dans la côte Gravel, alors il a fallu acheter pour démolir une maison qui s’était déplacée de son socle», explique le maire Jacques Bouchard.

2020 a donc vu la finalité de ces travaux d’infrastructures, mais aussi l’implantation de l’usine d’eau potable tant attendue. «On a eu un paquet de problèmes et de délais avec Hydro-Québec, ça ne finissait pas par aboutir. La demande avait été faite en mars 2019 et on a été connectés seulement en octobre en 2020, c’est un peu aberrant.»

L’usine a finalement pu commencer à produire le 3 février dernier, débuts qui auraient dû se faire deux semaines auparavant. «Mais un fournisseur a eu la Covid, ce qui a provoqué deux semaines de quarantaine. Pour le moment ça fonctionne très bien. On est très content. On pensait avoir des problèmes au niveau du réseau vu qu’on changeait la direction de l’eau potable, mais on a n’a pas eu de bris nulle part sur le territoire», confirme le maire.

«Pour 2021 je nous souhaite que la vie normale revienne autant que possible. À partir de là on va pouvoir redémarrer les choses.»

-Jacques Bouchard

Un quai finalisé en 2022

La construction du nouveau quai de Sainte-Anne-de-Beaupré a débuté l’automne dernier. Le constructeur a travaillé fort, malgré les mauvaises conditions climatiques, pour respecter les délais. Le chantier est fermé pour l’hiver et devrait reprendre en mars. «Le projet est livrable pour début 2022. Il sera fait en deux phases: la première c’est le quai, la seconde c’est la construction du bâtiment de services et la configuration de l’entrée et l’installation des jeux d’eau. Cette seconde étape sera donnée en soumission en 2022. Donc, pour l’instant, on pense qu’on pourrait procéder à l’ouverture officielle au printemps 2022», espère le maire Bouchard.

Du côté du développement immobilier, une première phase de 80 terrains prêts à vendre est en développement sur le plateau de la Marguerite, à la limite de Beaupré. Cinq maisons y sont déjà construites, au pied du mont Sainte-Anne. Ce projet, développé par un promoteur, a un potentiel de 400 terrains. Il y a également une quarantaine de terrains à vendre près du littoral de la rivière aux Chiens, à côté du camping Le Flambeau, qui sont prêts à construire.

Vers les projets de 2021

Si 2020 a été tranquille au niveau de l’événementiel, donc aussi au niveau de la rentabilisation du Centre-Ville, les élus souhaitent repartir le mouvement de revitalisation du Centre-Ville en 2021. «Le Rodéo Sainte-Anne reprendra ses activités si la Covid ne refait pas des siennes. On compte aussi ouvrir le camping municipal qui a été très achalandé en 2020. D’autres annonces seront faites dès que ce sera possible.»

L’avenir du Cyclorama est un dossier qui préoccupe aussi particulièrement le maire. «Nous avons des discussions avec l’attachée politique de la députée Émilie Foster. Dans les prochains mois, on veut créer un groupe de travail pour essayer de trouver un créneau et apporter des solutions susceptibles d’intéresser un éventuel investisseur. C’est un bon défi, avec le coût d’achat et les réparations à effectuer sur la bâtisse. Mais avec le quai c’est important pour la revitalisation», termine-t-il.

 

Articles similaires

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Mario Gagnon

    Sans préjudice.
    Il serait bon que la Municipalité intervienne pour la propreté sur l’avenue Royale. Plusieurs ont des bacs vert ou bleus qui sont malpropres ou carrément pas ramassé au abord de ceux ci. Pas très beau a voir pour les randonneurs de tous les jours et le tourisme.
    Merci vous.

  • denis giguere

    la rue raoul fortier qui mene au iga est un vrai champs de mine avez vous des projets dans le futur ?