L'Autre Voix
10:16 23 février 2021 | mise à jour le: 15 octobre 2021 à 10:44 Temps de lecture: 5 minutes

Être végane c’est un mode de vie

Être végane c’est un mode de vie
Ariane Gélinas est originaire de Beauport et habite depuis quelques années sur la Côte-de-Beaupré. /Photo gracieuseté

Gastronomie. Végétarienne depuis huit ans et maintenant végane (ou végétalienne intégrale), Ariane Gélinas, a d’abord lancé un blogue pour répondre aux gens autour d’elle qui voulaient savoir ce qu’elle mangeait et lui demandaient ses recettes. C’est ensuite à partir de ce blogue qu’elle a lancé Végétata traiteur, un service en ligne de plats préparés végétaliens qu’elle faits à son domicile de Saint-Ferréol-les-Neiges, mais qu’elle livre un peu partout dans la région de Québec.

D’abord massothérapeute pendant 15 ans, Ariane Gélinas avait sa propre clinique, mais, commençant à avoir des douleurs aux mains, elle a décidé de faire une transition de carrière. Avec son conjoint, elle s’est finalement construit une maison dans le bois, à Saint-Ferréol, dont le plan comportait deux cuisines, dont une pour son service de traiteur, une idée qu’elle chérissait depuis dix ans. «J’ai commencé à l’automne 2019, avec des amis proches qui testaient les plats, les quantités et les recettes, avant d’ouvrir officiellement en janvier 2020. »

«Être végane ce n’est pas un régime, ce n’est pas une religion, c’est de faire ça à notre façon à nous, de façon positive, et amener des changements autour de nous sans aller jusqu’à publier des vidéos d’abattoirs »

Ariane Gélinas

Si aujourd’hui on entend beaucoup plus parler de la tendance végane, il y a huit ans, quand la jeune femme et son conjoint ont décidé «d’arrêter de manger des animaux», il en était tout autrement. «Les gens se sentaient mal, comme si on allait partir un débat social sur la protection des animaux ou les défis environnementaux. Mon blogue s’appelait Biovégétata, alors pour le traiteur c’est resté le Végétata traiteur, un nom humoristique parce que quand on est tombées végés mon conjoint et moi, on ne souhaitait pas partir de débat sur le sujet alors on se traitait nous-même de végétatas», raconte-t-elle en riant.

La jeune femme travaille toute seule dans sa cuisine, alors que son conjoint l’aide pour les livraisons. Ce projet complètement autofinancé leur permet de vivre tous les deux. «On a un mode de vie très simple qui ne coûte pas cher. On ne sort pas, on ne voyage pas, on fait tout maison, ça demande plus de temps, mais ça, j’en ai. On est le plus possible écolos. Ce qui est le plus difficile depuis la Covid c’est au niveau des contenants, on utilise du jetable, mais avant on acceptait les contenants des gens et on utilisait des matières recyclées et biodégradables.»

Les plats véganes de Végétata coûtent entre 12$ à 15$ par portion. /Photo gracieuseté

Livraison ou cueillette

Les commandes se font en ligne, du dimanche au mercredi. On peut ensuite choisir de récupérer sa commande au point de cueillette sur la rue d’Estimauville à Beauport le dimanche après-midi ou la livraison à domicile le dimanche soir ou le lundi matin. «On couvre la Côte-de-Beaupré jusqu’à Sainte-Foy. La cueillette est gratuite alors que livraison est à 5$.»

Le menu entièrement végétalien ne contient aucun produit animal. «Tout est fait maison à 100% avec les ingrédients bruts. Je fais aussi mes pâtes, mes sauces, et même les laits végétaux. Chaque semaine j’offre cinq plats principaux et deux choix de dessert en trois formats: 1 personne, 1 personne grand format, et format familial pour une famille de quatre avec ados.

Chaque plat contient tous les acides aminés nécessaires pour former une protéine complète, donc c’est très complet en nutriments, ce qui est vraiment important en alimentation végé», décrit-elle. Le site comporte également une section des produits frais de la semaine, par exemple les pains naans qu’elle utilise pour faire ses pizzas végés.

La moitié de l’assiette est composée de fruits et de légumes, un quart de féculent et un quart de protéines. «J’ai toujours été inventive en cuisine et je cuisine à l’oeil et au goût, je n’ai pas de recettes, même pour la pâtisserie. Je connais mes textures. Je cuisine depuis que je suis toute petite. J’ai commencé à utiliser le four à 9 ans. Quand on a pris la décision d’arrêter de manger de la viande, on a voulu le faire en transition. Il a fallu réapprendre de nouveaux ingrédients, parce que nos connaissances en cuisine au Québec, tout tourne autour de la viande et souvent, c’est l’inspiration qui manque. C’est une véritable renaissance au niveau alimentaire, mais une fois qu’on comprend le langage végé c’est vraiment très facile.»

Le VégéTata

Végétata offre une grande variété de fruits et de légumes frais dans ses repas préparés. /Photo gracieuseté

Végane, un mode de vie

Végétarien: ne mange pas de viande, mais peut manger des produits d’animaux comme les œufs, les produits laitiers, et le miel.

Végétalien: aucun animal, pas non plus de produits qui viennent des animaux.

Végane: mode de vie sans cruauté animale donc cela inclut aussi les textiles, les cosmétiques, les produits d’hygiène, et encourager les entreprises qui ne font pas de tests sur les animaux.

/Photo gracieuseté

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *