Culture
09:59 17 décembre 2020 | mise à jour le: 15 décembre 2020 à 10:06 temps de lecture: 3 minutes

Nouvelle œuvre murale d’art public

Nouvelle œuvre murale d’art public
Alliant l’histoire et les arts, Origine est un bel exemple de partenariat permettant d’impliquer différents acteurs de la communauté. /Photo gracieuseté

Dans le cadre du Programme de Partenariat territorial des MRC de la Capitale-Nationale mis en place par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), une nouvelle œuvre murale d’art public représentant la vie du premier Vézina d’Amérique voit le jour à Boischatel.

Intitulée Origine, l’œuvre a été créée par les peintres muralistes Marie-Chantal Lachance et Nathaly Lessard, de Sautozieux, en collaboration avec Gitane Caron. La murale s’inspire d’éléments identitaires et historiques de Boischatel qui célébrait, cette année, son 100e anniversaire. Élaborée dans une démarche de concertation avec Brigitte Bélanger et Michel Cauchon, tous deux Boischatelois, la murale, au traitement contemporain, a été peinte sur panneaux architecturaux en atelier, puis installée sur les murs sud et est de l’École de Boischatel – Bâtiment du Bocage.

«Mise en valeur par son positionnement bien en vue, notre œuvre attire l’attention et pique la curiosité des élèves, des résidents et des visiteurs. Nous sommes heureuses de contribuer, à notre manière, à l’enseignement de l’histoire locale par le biais de l’art public», ont commenté les artistes bien connues dans la région.

L’histoire de Boischatel en images

Perchée sur la côte de l’Église qui mène à la Route de la Nouvelle-France, au coeur du berceau de l’Amérique française, l’oeuvre murale Origine s’inspire de l’histoire des premiers colons de la famille Vézina et de leurs descendants. C’est sur cette terre prometteuse, située à l’est de la chute Montmorency, qu’ils se sont établis dans la paroisse jadis nommée L’Ange-Gardien, et dont la partie ouest se détache en 1920 pour devenir la Municipalité de Boischatel.

Fuyant une France marquée par les nombreuses guerres, Jacques Vézinat et son épouse, Marie Boisdon, traversent l’Atlantique en 1659 avec leurs enfants. Ancêtre de tous les Vézina du Québec, le couple prend racine et élève sa famille sur la terre de l’actuelle Ferme Chatel.

Par un traitement graphique aux matières teintées de couleurs lumineuses, naturelles et harmonisées à la coloration générale du bâtiment, l’oeuvre Origine évoque des scènes figuratives positionnées sur les façades sud et est de l’École de Boischatel.

«Cette œuvre rappelle notre histoire, celle des premiers colons arrivés en Nouvelle-France, mais surtout celle des Vézina qui ont marqué plus d’une génération à Boischatel. Nous croyons qu’il s’agit d’un devoir collectif de se souvenir de notre histoire et nous sommes charmés par cette interprétation à la fois artistique et éducative qui s’inscrit dans les réalisations du 100e anniversaire de Boischatel», a souligné fièrement le maire de Boischatel, Benoit Bouchard.

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *