Actualités
10:43 14 novembre 2020 | mise à jour le: 16 novembre 2020 à 11:27 temps de lecture: 2 minutes

La thérapie par le cheval

La thérapie par le cheval
Si on tombe de cheval, il faut aller chercher le cheval, le ramener et repasser par le même endroit pour ne pas que le cheval reste fixé sur le problème. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

C’est vers la mi-quarantaine que France Picard a choisi de retourner aux études. «Je trouvais ça dommage de ne pas pouvoir aider les gens, mais aussi, rendue à 45 ans j’ai réalisé que moi j’avais un problème avec mon cheval, c’est-ce qui m’a donné envie d’aller étudier et trouver des réponses à mes propres questions.»

L’équitation thérapeutique

«L’équitation thérapeutique c’est pour venir en aide aux gens qui veulent de l’aide», affirme-t-elle avec conviction. «Ça répond à peu près à tous les besoins autant enfant qu’adulte. Ça part de la dextérité en passant par la coordination ou l’équilibre et d’autres problématiques comme le burn-out ou les gens qui ont eu un accident et qui ont été alités longtemps. Le cheval a une démarche en trois dimensions donc, quand on s’assoit sur le cheval, ça vient rééquilibrer le corps. Si la personne qui monte le cheval a une déviation quelconque, le cheval va lui dire en marchant croche. C’est vraiment impressionnant tout ce que les gens travaillent en faisant de l’équitation. Les bienfaits psychologiques sont immenses», ajoute-t-elle.

Le cheval reflète le stress et les états d’âme de son cavalier, dans le moment présent. «Le cheval c’est notre miroir, tu ne peux pas avoir de faux fuyant avec lui. Lui il te reflète ce que tu es dans le moment présent, il n’est pas dans l’image, il est dans son senti. Quand tu es bien et que tu restes ouverte à ce qui s’offre, tout se place correctement autour de toi», affirme- t-elle avec sagesse.

Si l’envie de faire ses études en thérapie équine lui est venue sur le tard, France Picard croit fermement qu’il faut écouter nos forces, sortir de notre zone de confort et aller vers où ça nous parle en dedans. «C’est ce qui va nous permettre de bien vivre. Ceux qui ont de la difficulté à vivre c’est parce qu’ils n’écoutent pas leur petite voix intérieure. Ils étouffent en mettant en avant tout sauf leur propre intérieur.»

Les Écuries Bella

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *