Actualités
09:53 4 août 2020 | mise à jour le: 7 juillet 2020 à 15:07 temps de lecture: 3 minutes

Vinaigrerie du Capitaine: C’est le temps de l’autocueillette du cassis

Vinaigrerie du Capitaine: C’est le temps de l’autocueillette du cassis
La boutique a été construite dans les règles de l’art selon un modèle de vieille maison qui se mêle parfaitement au décor du village. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

La passion est un art qui se vit au quotidien depuis 10 ans pour les propriétaires de Du Capitaine ferme et vinaigrerie, Vincent Noël et France Gagnon, qui ouvrent en ce moment leurs champs aux visiteurs pour l’unique autocueillette du cassis.

C’est en 1993 que Vincent Noël, héritier de la ferme familiale de père en fils depuis 12 générations, initie la culture du cassis à St-Jean de l’île d’Orléans. Dès 2001, il acquiert ses connaissances en tant que maître vinaigrier. En 2006, avec l’arrivée de son épouse France Gagnon, naturopathe de formation et intéressée par les produits santés et la culture biologique, Vincent Noël multiplie les essais pour arriver à créer un produit phare: un vinaigre de cassis naturel et traditionnel de haute qualité.

«Nous mettons beaucoup l’emphase sur l’agrotourisme, explique France Gagnon. Nous recevons des autobus et également les passants. Les dégustations sont moins nombreuses en période de COVID, mais nous nous ajustons au fur et à mesure que les recommandations de la santé publique évoluent.»

Visites guidées et autocueillette

Lors d’un arrêt à la vinaigrerie, les visiteurs ont l’opportunité d’accompagner les artisans sur les lieux mêmes où sont fabriqués les produits. Découverte de l’époque des maîtres vinaigriers, du processus de transformation des fruits en alcool ainsi que leur fermentation lente, naturelle et sans filtration et autocueillette de cassis (jusqu’au 10 août environ) sont au menu des activités.

Le cassis Du Capitaine, aussi appelée gadelle noire est cultivé biologiquement sur la terre. La vinaigrerie est dotée d’une salle de vieillissement et de maturation typiquement traditionnelle. Son caveau est spécialement conçu pour favoriser le développement sain et naturel d’une «bonne bactérie» nécessaire à la maturation d’un vinaigre de qualité. «Nous nous adaptons aux intérêts de notre clientèle ce qui fait que chaque visite guidée est unique. Nous créons des liens avec les gens qui nous visitent et nous savons nous adapter à leurs goûts», explique la volubile copropriétaire qui en connait un rayon sur tous les sujets touchant la culture et la transformation du vin en vinaigre. «Peu de gens réalisent avant qu’on leur dise que le mot vinaigre vient des mots vin et aigre. Le vinaigre, au fond, c’est un vin qui a tourné.»

La distillerie est actuellement en travaux afin d’y accueillir aussi les visiteurs dès l’automne. À la boutique, située sur le chemin Royal, les produits faits à la ferme à base de cassis côtoient les vinaigres Du Capitaine, les pots de beurre, les ketchups, la moutarde, la sauce aigre, les tartinades, les gelées, le sirop et les coulis.

Les horaires étant variables, il est recommandé, avant de se déplacer, de réserver [418 596-2614] ou de consulter le site internet lavinaigrerie.com.

La boutique ouverte depuis 2010 présente la vaste gamme de vinaigres Du Capitaine, qui comporte maintenant 17 saveurs. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *