Communaute
10:57 7 juillet 2020 | mise à jour le: 7 juillet 2020 à 10:57 temps de lecture: 4 minutes

Fondation Pause-Bonheur: Du bonheur pour les ainés toute l’année

Fondation Pause-Bonheur: Du bonheur pour les ainés toute l’année
(Photo 123 RF)

BÉNÉVOLAT. La Fondation Pause-Bonheur, anciennement connue sous le nom de Fondation Hébergement St-Augustin, contribue au développement de projets structurants visant à procurer du réconfort, du bonheur et à améliorer la qualité de vie des résidents de quatre centres d’hébergement et de soins de longue durée de la région. En ces temps de pandémie, il a fallu user d’imagination pour poursuivre cette mission.

La nomination «Fondation Pause-Bonheur» rappelle la nécessité de souffler un peu, de se changer les idées, de déplacer le mal de place, pour un moment. Ces moments de bonheur, de joie et de coeur sont comme une étreinte pour les résidents et, par extension, pour les familles et le personnel des CHSLD.

Les Centres qui bénéficient des services de la Fondation Pause-Bonheur sont les CHSLD Saint-Augustin, Yvonne-Sylvain, Des Chutes et Alphonse-Bonenfant à Saint-Pierre. Des services sont également offerts aux aînés fréquentant les centres de jour de Beauport et de l’île d’Orléans. «En réponse à la crise sanitaire actuelle, nous avons élargi notre mission pour offrir également des services à la clientèle suivie par les services de maintien à domicile des CLSC», explique Marie-Christine Beaulé, directrice générale de la Fondation.

Des activités variées

Concrètement, la Fondation offre des activités telles que: zoothérapie, musicothérapie, la belle-visite et autres activités de groupe. «Nous sommes également partenaires de grands projets d’aménagement d’unités spécialisées répondant aux besoins de la clientèle.  Tout dernièrement, nous avons aménagé une unité de soins prothétiques et fait l’acquisition de matériel occupationnel pour sa clientèle atteinte d’Alzheimer ou de démence.  Nous améliorons le confort des salons des familles, et des aires communes des résidents par l’achat de mobilier adapté, l’ajout de salles de jeux et d’équipement électronique à la fine pointe de la technologie. Nous apportons le petit plus qui fait toute la différence pour les résidents, leur famille et pour les employés», ajoute la directrice.

En cette période de crise, la Fondation a mis tout en oeuvre pour en minimiser l’impact sur la clientèle. «Grâce à une équipe de bénévoles, nous avons dès les premiers moments mis en place un service de télébonjour pour notre clientèle. De plus, la Fondation a acquis beaucoup de matériel occupationnel individuel pour pallier l’arrêt des activités de groupes dans les centres.»

Moments de bonheur

Suite à un appel de la Fondation, plusieurs citoyens se sont mobilisés pour offrir des moments de bonheur aux résidents par l’animation d’activités à l’extérieur des centres. Par exemple, un prêtre a procédé à une bénédiction d’espérance au CHLSD Alphonse-Bonenfant, une musicienne a y également offert un concert de flûte traversière et une bénévole y pratique régulièrement la bébé thérapie avec sa petite Alice âgée de 6 mois. Toutes les activités sont pratiquées à l’extérieur par un ou deux bénévoles dans le plus grand respect des consignes de distanciation sociale et des règles concernant les regroupements. «On sait que chaque petit geste que pose la Fondation a un impact direct sur la qualité de vie des résidents et leur apporte un moment de bonheur», affirme Mme Beaulé.

Les citoyens qui souhaitent appuyer la cause financièrement peuvent le faire sur www.fondationpausebonheur.com

Chaque dollar reçu en don est minutieusement dépensé afin d’en dégager le plus grand impact. (Photo gracieuseté)

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *