Actualités
08:50 26 juin 2020 | mise à jour le: 23 juin 2020 à 13:55 temps de lecture: 3 minutes

Caroline Desbiens fière des progrès dans son comté, malgré la pandémie

Caroline Desbiens fière des progrès dans son comté, malgré la pandémie
Malgré son emploi du temps chargé, la députée entend être présente dans son comté au cours de la saison estivale. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

La députée de Beauport-Côte-de-Beaupré-Île d’Orléans-Charlevoix, Caroline Desbiens, est satisfaite du bilan local de la dernière session parlementaire qui s’est déroulée dans une crise que personne n’avait anticipée.

Au plus fort de la crise, ce sont des centaines de courriels et des dizaines d’appels par jour qui étaient logés à ses deux bureaux de circonscription. Les demandes touchaient à l’assurance-emploi, la PCU, l’aide aux entreprises, l’immigration, mais les gens voulaient aussi être simplement rassurés. «Plusieurs croyaient qu’une députée n’avait pas le temps de répondre à tout le monde. Notre mot d’ordre c’était de prouver le contraire», assure-t-elle.

Durant la crise, la députée a soutenu plusieurs agriculteurs qui ont eu besoin d’aide afin de faciliter l’arrivée de plusieurs travailleurs étrangers et à obtenir l’aide financière pour assurer les mesures sanitaires nécessaires. Son équipe a aussi œuvré à rapatrier 27 citoyens, dont six qui habitent d’autres comtés.

Nombreux projets

«Dès le début de la pandémie, on s’est mis en mode consultation. J’ai participé à des rencontres virtuelles avec les élus des 27 municipalités et les acteurs économiques». Du côté d’Emploi Été Canada c’est  544 000$ et 132 postes qui ont été créés. Dans Beauport-Côte-de-Beaupré-Île d’Orléans-Charlevoix, les demandes se sont chiffrées à 1,4M$.

L’occasion a aussi été bonne pour œuvrer à l’avancement de plusieurs projets locaux. «Nous établissons nos contacts et plusieurs ministres sont au fait de nos demandes et des projets qu’on veut mettre de l’avant».  Sur la Côte-de-Beaupré, plusieurs municipalités ont des enjeux de sécurité à faire avancer. Sur l’île d’Orléans, la députée suit les dossiers de cessions du quai de Saint-François que la municipalité souhaite reprendre ou encore le développement du Parc Maritime de Saint-Laurent.

Elle reste aussi attentive auprès du CRTC afin que finalement tous les secteurs de la Côte-de-Beaupré soient adéquatement desservis par un réseau internet haute vitesse de qualité.

Caroline Desbiens conclut en rappelant aussi que les bureaux de Sainte-Anne-de-Beaupré et de La Malbaie seront bientôt rouverts au public, mais que les rencontres se feront sur rendez-vous seulement. «Habituellement nos bureaux ferment pour deux semaines, mais cet été mon équipe restera en poste tout l’été pour aider les gens qui en ont besoin».

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *