Communaute
13:28 29 mai 2020 | mise à jour le: 29 mai 2020 à 13:28 temps de lecture: 3 minutes

Une collation des grades différente

Remise pour Amélie Sauvé. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)
La famille d’Arianne Jean était présente et bien émotive lors de la remise. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)
Un saut chez Antoine Létourneau. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)
Remise pour Amélie Sauvé. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

ÉDUCATION. Ce n’est pas la pandémie qui a réussi à empêcher la direction de l’École secondaire du Mont-Sainte-Anne de souligner comme il se doit la graduation de ses finissants. En effet, c’est dans un cortège mené par une voiture de police et klaxonnant, que directeur et professeurs se sont promené de porte en porte pour distribuer en mains propres un à un les diplômes de ses 140 élèves de secondaire 5.

C’est du 26 au 28 mai que la distribution s’est déroulée avec banderoles, ballons et musique. L’ambiance était à la fête et la chaleur extrême au rendez-vous. «J’ai trouvé ça difficile au début l’école à distance parce que j’aurais aimé ça finir avec mes amis et nos professeurs sont tellement gentils en plus, ils vont nous manquer. Mais là on a su qu’on allait peut-être avoir un bal fin septembre si tout va mieux donc on va pouvoir vraiment faire nos adieux à tout le monde. On a encore un petit espoir. C’est vraiment une belle attention ce qu’ils font en ce moment pour compenser. Je pense que tout le monde était vraiment content de voir qu’ils pensent à nous», a commenté Arianne Jean, finissante, juste avant de se mettre à pleurer d’émotions en voyant l’équipe-école arriver bruyamment dans sa rue.

Une idée de la direction

«C’est notre directeur Luc Paquet qui a eu l’idée de visiter tous nos finissants. Il est venu nous voir, la responsable des loisirs et moi, pour nous demander d’organiser le tout. C’était un beau défi parce que nos 140 jeunes sont répartis dans 10 municipalités, de Saint-Tite-des-Caps jusqu’à Québec. Donc on a monté un itinéraire. On a appelé tous les parents pour qu’ils soient dans le coup avec nous. Deux jours et demi de déplacements, avec police, professeurs et membres du personnel. On leur devait ça aux jeunes pour tous les efforts pendant cinq ans», a commenté pour sa part Dave Côté, responsable des sports. «Malheureusement pour eux ils n’ont pas de bal, pas de remises des diplômes officielles, ceux qui faisaient du sport n’ont pas pu terminer leur saison. On regarde pour remettre le bal, on travaille là-dessus, mais on ne peut pas prévoir ce que la situation sera à l’automne. Au moins on les aura vus une dernière fois en faisant cette tournée.»

La tournée de remise de diplômes se termine aujourd’hui. Seul bémol à cette initiative inspirée: le débarquement de tout ce beau monde sur chaque terrain rendait vraiment la distanciation sociale difficile en ces temps de pandémie.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *