Actualités
14:05 16 avril 2020 | mise à jour le: 17 avril 2020 à 11:46

Saint-Ferréol-les-Neiges: Une municipalité toujours en croissance

Saint-Ferréol-les-Neiges: Une municipalité toujours en croissance
Le projet participatif citoyen reviendra cet été. Les citoyens seront invités à partager leurs idées.  (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

Municipal. Si 2019 a été l’année où plusieurs projets ont été finalisés, 2020 s’annonce tout aussi occupée à Saint-Ferréol-les-Neiges.

Entre autres projets qui ont vu leur finalité en 2019, on ne peut passer à côté du parc du Faubourg olympique qui a maintenant deux terrains de tennis, un bâtiment de services et un terrain de soccer. «Éventuellement ce qui s’en vient ce sont des jeux d’eau. C’est vraiment un parc multifonctions, un lieu de rassemblement. Ce projet s’est fait de longue haleine, grâce à une subvention. On a aussi finalisé le bâtiment du lac du Faubourg qui sert de patinoire l’hiver», mentionne la mairesse Parise Cormier.

Relocalisation des services municipaux

La revitalisation du village, déjà bien amorcée avec la rénovation du presbytère, est sur le point de se terminer à son tour. On se souvient également du déménagement d’une partie de l’hôtel de ville qui s’est fait l’année dernière dans l’ancienne Caisse populaire qui a elle aussi été rénovée. «Donc  nos urbanistes sont dans ce bâtiment depuis. À l’été 2020, ce sera au tour du reste de l’administration municipale de déménager dans ces locaux.»

Le bâtiment actuel, qui abrite l’administration, la bibliothèque et les fermières, à l’étage, deviendra la future nouvelle bibliothèque rénovée et agrandie. «On a donné le mandat à des architectes pour voir comment ce projet pourrait être aménagé. Cette réflexion est déjà entamée donc on s’attend à approuver des plans cette année. On surveille les subventions potentielles parce que ça pourrait se chiffrer aux alentours de 1M$», précise la mairesse qui aimerait en faire un centre multiculturel, un endroit mixte avec des salles pour divers évènements communautaires. Elle précise par ailleurs que les délais pour réaliser les projets dépendent souvent des subventions.

Si les fermières seront relocalisées à l’étage au-dessous, la salle du conseil va quant à elle demeurer à sa place. «On va aussi rendre les locaux plus fonctionnels pour le service de garde. On veut en faire un beau bâtiment communautaire pour la population et nous tenions à ce que ça demeure dans le village. Ce ne sera pas fait cette année, mais on va chiffrer le tout et préparer nos demandes de subvention pour être prêts le temps venu», assure-t-elle.

La vidange prise en charge

La municipalité de Saint-Ferréol-les-Neiges a adopté un règlement pour prendre en charge la vidange de fosses septiques. «On a 650 installations septiques dans la municipalité donc ce n’est pas tout le monde qui est relié au réseau d’égout. On a fait l’inventaire complet l’an dernier. La conformité sera également vérifiée. Nous avons un souci environnemental dans ce dossier. »

Sur la Côte-de-Beaupré, il ne restait qu’à Saint-Ferréol et Château-Richer à prendre ce dossier en mains. Un dossier d’autant plus important que Saint-Ferréol se situe dans le bassin versant de la rivière Sainte-Anne qui est la prise d’eau potable de la ville de Beaupré.

La croissance se poursuit

Alors que le plan d’intervention municipal pour le réseau routier se poursuit, il y aura encore quelques rues au programme d’immobilisations cette année, et une nouvelle phase de développement d’environ 25 terrains dans le Faubourg olympique. «On voit une croissance dans la municipalité qui ne se dément pas depuis une dizaine d’années. On est rendus près de 3500 habitants, ce qui fait de nous la seconde municipalité de la Côte en chiffres. Nous avons accueilli 76 nouveaux citoyens et octroyé 55 nouveaux permis de construction l’an dernier», expose la mairesse.

Le gros défi de l’administration municipale sera donc de trouver des solutions pour poursuivre son expansion malgré les milieux humides identifiés depuis peu dans le périmètre urbain. «Ces derniers risquent de freiner ou de limiter notre développement éventuellement. On parle d’un secteur en particulier entre le rang Saint-Julien et le cœur du village. Les coûts sont trop importants pour compenser la zone humide pour développer une rue. Ça remet en question notre périmètre urbain qui a été déterminé il y a une quinzaine d’années. Il va falloir agrandir autrement notre périmètre étant donné notre croissance. Ce sujet sera à discuter avec la MRC», termine Parise Cormier.

Mentionnons finalement une bonne nouvelle pour les citoyens: le Marché du Village sera agrandi et relocalisé. Il y aura construction d’un marché d’alimentation Bonichoix et d’une station-service Sonic au coin de l’avenue Royale et du rang Saint-Julien très bientôt. Le nouvel immeuble comportera des bureaux commerciaux au second étage. On s’attend à une ouverture dans le courant de l’été.

 

Note: Certains délais pourraient changer étant donné la crise de la COVID-19 actuelle.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *