Actualités
11:53 11 février 2020 | mise à jour le: 11 février 2020 à 11:53

Les citoyens sont fiers des paysages de la Côte-de-Beaupré

Les citoyens sont fiers des paysages de la Côte-de-Beaupré
(Photo Métro Média - Julie Rose Vézina)

EMBELLISSEMENT. Les citoyens de la Côte-de-Beaupré sont sensibilisés aux paysages, apprécient les attraits de la région et les améliorations paysagères. Ils souhaitent que soient préservés les paysages distinctifs de la Côte-de-Beaupré. Entre autres, le fleuve, les attraits naturels et touristiques, le patrimoine et l’agriculture.

C’est ce qui ressort de l’observatoire des paysages qui s’est déroulé en 2019 sur la Côte-de-Beaupré, conjointement réalisé par Développement Côte-de-Beaupré et la MRC de La Côte-de-Beaupré. «Les résultats de l’observatoire sont rassurants. Les citoyens apprécient les améliorations paysagères réalisées dans leur municipalité. Nous poursuivrons les efforts de mise en valeur des paysages tels que l’accès au fleuve, la sauvegarde du patrimoine ou l’embellissement du boulevard Sainte-Anne», a commenté Françoise Roy, chargée de projet de l’Entente sur les paysages.

Les améliorations paysagères les plus appréciées sont nombreuses et se distinguent par leur caractère public. On y cite l’Espace Fillion à L’Ange-Gardien et la revitalisation du coeur du village à Saint-Ferréol-les-Neiges. mais également la nouvelle halte à Saint-Tite-des-Caps ou l’aménagement du boulevard Sainte-Anne à Beaupré. Selon les citoyens, les paysages favoris des touristes et des visiteurs seraient le Mont-Sainte-Anne, le fleuve, la chute Montmorency, le Cap-Tourmente, la basilique Sainte-Anne, l’avenue Royale et les attraits naturels. Les lieux secrets les mieux gardés mentionnés par les citoyens sont les chutes Jean-Larose, le Cap-Tourmente, le fleuve, la côte Sainte-Anne, le village de Saint-Joachim et l’avenue Royale.

Des paysages à préserver

Les citoyens aimeraient que soient légués aux générations futures les attraits suivants de la Côte-de-Beaupré: le fleuve pour lequel on souhaite préserver les berges et les vues, avoir une meilleure accessibilité; la nature, la végétation, les montagnes et les rivières qu’on souhaite aussi préserver et augmenter l’accès; le patrimoine (l’avenue Royale, les maisons ancestrales) et l’agriculture; et le Mont-Sainte-Anne, le Cap-Tourmente et le quai à Sainte-Anne-de-Beaupré.

Mentionnons que l’observatoire des paysages a été soutenu par l’Entente de développement culturel de la MRC de La Côte-de-Beaupré, dont les trois partenaires sont le ministère de la Culture et des Communications, la MRC de La Côte-de-Beaupré et Développement Côte-de-Beaupré.

Le parc de l’Anse à Boischatel. (Photo gracieuseté – Manon Dumas)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *