Actualités
02:55 30 janvier 2020 | mise à jour le: 29 janvier 2020 à 15:09 temps de lecture: 4 minutes

Infrastructures et développement à L’Ange-Gardien en 2020

Infrastructures et développement à L’Ange-Gardien en 2020
Photo: Michel_RoyL’augmentation de taxes a été fixée à 4% dû à l’absorption de l’accroissement des coûts de déneigement et les investissements municipaux qui ont été faits. (Photo gracieuseté – Michel Roy)

MUNICIPAL. Malgré des retards au niveau des travaux pour le nouveau terrain de soccer synthétique en 2019, l’année 2020 s’annonce active pour la municipalité.

Le terrain de soccer, un projet de 2 M$ qui devait au départ être livré en 2019, a subi des retards et devrait finalement être livré au printemps 2020. «La livraison des luminaires a été retardée. Comme ces poteaux en béton doivent être installés creux dans le sol, ils ont retardé le terrain pour ne pas avoir à recreuser après leur installation. Il reste maintenant à finaliser l’aménagement paysager, les clôtures et le recouvrement de granules. le tout avant l’installation du revêtement synthétique qui permettra de plus longues saisons pour les joueurs», explique le maire de L’Ange-Gardien, Pierre Lefrançois. Ce terrain qui respecte les nouvelles normes servira aux MRC de la Côte-de-Beaupré et de l’Île d’Orléans qui sont regroupées au niveau de la ligue de soccer.

Le terrain naturel actuel sera démoli dès que le projet de nouveau centre communautaire pourra aller de l’avant. «On espère que cela pourra se faire cette année. On va réappliquer une seconde fois d’ici février pour la subvention du programme d’infrastructures pour les sports et loisirs. Le programme a été modifié un peu alors on travaille à améliorer notre demande», spécifie le maire.

Développement des services

La municipalité a aussi déposé une demande au programme d’infrastructures pour les égouts afin de poursuivre la reconstruction du réseau d’égout municipal dont il reste la partie de Dufournel à Château-Richer à faire. «On attend des réponses. On y va à coups de subventions. Avec seulement 3800 habitants, on ne peut pas assumer à nous seuls d’aussi gros projets d’infrastructures. On n’a donc pas le choix d’attendre d’être acceptés pour les subventions gouvernementales. Cela se poursuivra donc sur l’avenue Royale si notre demande est acceptée», précise M. Lefrançois. Cette subvention pourrait représenter des millions de dollars puisque le programme fédéral peut donner jusqu’à 66% des coûts. Le réseau actuel a plus de 50 ans d’âge et doit être renouvelé.

Du nouveau aux loisirs

Une nouvelle directrice des loisirs, Christine Gariépy, est entrée en poste à la fin de 2019. Elle va remanier la programmation des activités de loisirs offertes et du terrain de jeux qui sont entièrement financés par la municipalité depuis que le bingo a cessé le 8 janvier dernier par manque de fréquentation. Le tournoi de golf a permis de dégager 2000$ au bénéfice des loisirs l’été dernier. Elle travaille actuellement sur la fête de l’hiver qui aura lieu le 1er février. Cette activité familiale offrira un souper spaghetti à prix abordable, des jeux gonflables et une visite du bonhomme Carnaval. On utilisera aussi la patinoire. On y vendra également le caribou du maire! «Une recette secrète qui me vient de mon grand-père. C’est moi qui le fais et qui le fournis», annonce le maire en riant.

La programmation de la semaine de relâche quant à elle regroupera toutes les municipalités de la Côte à l’exception de Boischatel. Ceci afin d’offrir aux citoyens une meilleure offre d’activités et de transport pour certaines activités qui auront lieu à l’extérieur.

Sonder le terrain

La Politique de la famille et des ainées, adoptée par la MRC, sera instaurée dans la municipalité. «Je ferai le tour de nos organismes avec la directrice des loisirs afin de voir sur le terrain les besoins réels en services que l’on a. On verra ainsi mieux au niveau local vers où on s’en ira pour la mettre en place d’ici les trois prochaines années.»

Pour finir, des projets de développements résidentiels sont en cours et environ 200 nouveaux terrains avec services autonomes d’eau potable et d’égouts seront en développement en 2020 au nord de la municipalité. «Aux limites de Boischatel, les terrains sont en construction. On veut donner la possibilité aux gens de L’Ange-Gardien de rester s’ils le souhaitent mais on ne veut pas développer à outrance non plus», conclut le maire.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *